novembre

18

Test Demon Slayer : The Hinokami Chronicles sur PS5, une déception ?

Par GohanBlog

Vous connaissez très certainement tous la licence Demon Slayer, elle cartonne en animé et en version manga chez Panini. Comme d’habitude, quand une licence cartonne, elle débarque dans d’autres domaines, ici le jeu vidéo. C’est parfois une bonne surprise, comme c’était le cas récemment avec les jeux Dragon Ball FighterZ ou encore les Naruto. A travers Demon Slayer : The Hinokami Chronicles nous allons découvrir Tanjiro Kamado, le héro de l’histoire.

Demon Slayer : The Hinokami Chronicles : Un scénario sympa

Demon Slayer : The Hinokami Chronicles propose donc l’histoire du jeune Tanjiro, qui par une sombre journée d’hiver va découvrir le massacre de sa famille par un démon, il reste une seule survivante : sa sœur Nezuko qui est cependant transformée en créature démoniaque. Elle semble cependant avoir encore une petite partie humaine, ce qui fait qu’elle ne plonge pas totalement de l’autre côté.

Le gros point fort de l’animé, c’est l’animation (oui ça peut paraitre bête, mais vraiment, visuellement c’est très beau !)  C’est d’ailleurs ce qui a fait le succès de la licence. Mais ici, dans Demon Slayer : The Hinokami Chronicles, énorme déception. Visuellement, c’est vraiment pas foufou, que ce soit au niveau de l’animation, du gameplay, du style de jeu, j’ai été déçu ! Alors oui, c’est un jeu 100% fan service. Les fans peuvent certainement y trouver quelques points forts : le respect de l’histoire par exemple, les voix originales japonaises (avec des sous titres FR de qualité), beaucoup de contenus à débloquer…

Mais pour moi le gros problème concerne le gameplay, il est trop pauvre, trop fade, pas assez original. Déjà on voyage dans un jeu en mode « couloir », vous savez ce genre de jeu ou l’univers semble ouvert mais ce n’est pas du tout le cas, vous avez juste la possibilité d’aller à un seul endroit et de suivre le chemin. Sur ce chemin, vous allez affronter des ennemis, souvent assez faible et a la fin du niveau, très souvent affronter un ennemi plus fort ou un boss. Voila, c’est tout. C’est toujours la même chose, c’est ultra répétitif et lassant du coup. Bonus : les vidéos entre les missions sont pas extraordinaires, visuellement, c’est bien en dessous de ce que propose l’animé. Pourquoi ne pas reprendre des images de l’animé d’ailleurs ? Dommage !

Un déception ? Oui.

Oui je suis déçu car je m’attendais a mieux surtout après avoir joué à des jeux comme Dragon Ball Fighter Z ou les derniers Naruto. Mais le jeu n’est pas totalement mauvais, ça serait faux de dire ça. Il y a de belles choses aussi : une direction artistique très manga, de beaux effets visuels, de nombreux modes (en ligne comme hors ligne). Même si concernant le mode versus, il aurait été cool d’avoir accès directement à l’ensemble des personnages et des niveaux, histoire de s’amuser entre potes tout en ayant le choix. Demon Slayer : The Hinokami Chronicles est disponible sur PC et consoles dès 56 € frais de port inclus. Ma note : 12/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.