juin

18

Test : Unravel two Quand la coopération ne tient qu’à un fil

Par Stommy_Cop

Informations sur le jeu
Achetez-le

Unravel 2 a été annoncé et présenté par Electronic Arts à l’E3 2018 et surtout a été disponible aussitôt chose assez rare pour le souligner. Après un premier épisode salué par la critique (le test de Unravel ici) voici donc le second opus. Au milieu de tous les blockbusters ce genre de jeu est une pure bouffée d’oxygène. Même s’il est vraiment accès sur la réflexion et la dextérité il est vraiment à la portée de tous et il fait du bien entre deux parties de gros jeux bien bourrin. Mais est-il du niveau de son grand-frère ? Où est-ce juste une suite sans innovation ?

Synopsis?

Un point d’interrogation, car franchement le synopsis sert strictement à rien et c’est une fois le jeu terminé que je l’ai compris (oui bon ben ça arrive). Après un premier niveau servant de tutoriel vous débarquez dans un phare (pas de voiture, mais un vrai guidant les bateaux) d’où partira tous les niveaux avec votre nouvel ami, car dans cet épisode, Yarni à un copain de jeu.

Coop en local

La grosse nouveauté de Unravel two c’est d’avoir deux doudous (comme disait Gohan lors du test du premier épisode) à diriger. Mais le top reste d’avoir un compagnon de jeu à ses côtés, une deuxième manette (of course) et de le laisser diriger le deuxième personnage. Les jeux en coop de ce style sont clairement rares et là pour finir le jeu il faudra absolument vous serrer les coudes, car l’un sans l’autre, il est impossible de franchir les obstacles. Après pas d’inquiétude si vous êtes comme Voltxs et que vous n’avez pas d’amis IRL vous pouvez diriger les deux doudous alternativement pour avancer. Tout est bien fait et prévu.

Difficulté et durée de vie

Unravel two n’est pas des plus difficile il est vrai. Ni trop long, 7 niveaux principaux et 20 bonus comptez une moyenne de 30 minutes par section pour un premier passage. Car oui pour faire tout à 100% il faudra refaire les niveaux. Battre le temps, ne pas mourir, attraper les objets (qui sont des petites lumières) et surtout quand on est lancé et dans le rythme on ne réfléchi plus trop et on saute de ficelle de laine à ficelle de laine tel Tarzan et pouf on meurt. Ne perdez pas votre temps à refaire de suite un niveau pour avoir le trophée manquant mais faites les 7 niveaux d’abord et attendez d’obtenir un petit pouvoir supplémentaire pour avoir plus de facilité à les refaire ;).

C’est fun ?

On ne va pas tricoter alors oui c’est totalement fun. La magie opère dès le niveau tutoriel et la B.O. nous baigne dans un univers tout mignon, mais tout aussi dangereux. Autant les chutes ne risquent pas de tuer un Yarni en laine (ni son comparse) mais le feu, les poules et autres lumières ténébreuses elles oui. Alors, il va falloir preuve de dextérité, de réflexe et de la réflexion à deux c’est quand même mieux. Graphiquement c’est superbe, les arrières plans sont sublimes et souvent ils vous empêcheront de progresser. La diversité des niveaux est bien faite et j’ai ma préférence pour le dernier tout en vitesse avec les effets d’eau, c’est “wahou”.

Conclusion

Vous avez aimé le premier épisode ? Ce unravel two est fait pour vous. Mais si vous n’avez pas fait le premier épisode (comme moi) ce second opus peut clairement vous plaire également et vous donner envie de découvrir le premier épisode ! Alors, arrêtez de lire ce test et filez acheter ce jeu. Je vous garanti que vous ne le regretterez pas. En attendant une sortie des deux jeux sur Switch (faut bien rêver)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.