février

05

Test Rugby 20. Avons nous enfin une bonne cuvée ?

Par Stommy_Cop

Vous vous rappelez surement de mon test de Rugby 18 qui avait eu le droit à un Bref j’ai joué à… Il était tellement nul que même le XV de France était meilleur c’est dire… Et quand on voit que 2019 n’a pas eu droit à sa version on peut se dire que Big Ben c’est penché dessus pour l’améliorer et nous proposer enfin une version digne de ce nom. Une chose m’inquiète concernant les jeux vidéo, c’est la communication autour de sa sortie. Quand tu en as très peux voir pas du tout tu as de quoi t’inquiéter. Et malheureusement Rugby 20 en a eu aucune. J’ai donc toutes les raisons du monde pour craindre un nouveau fiasco avec cette version.

Si vous êtes un fidèle lecteur du blog et que vous avez l’habitude de nous lire vous avez déjà remarqué que j’ai mis ce test dans le groupe “Bref j’ai joué à”, car oui même si Rugby 20 a fait de beau progrès dans son ensemble il faut avouer qu’il partait de tellement loin que les efforts effectués ne sont pas suffisant pour combler le testeur et joueur que je suis. Mais voyons tout ça.

Une chose que l’on ne peut pas enlever à Rugby 20 c’est qu’il détient les licences officielles de rugby comme le Top14 ou le Pro14, bref cinq championnats au total et bien sur les équipes nationales. Cela fait du bon monde sur le terrain il faut l’avouer. Diriger Chelsin Kolbe cette pépite du rugby mondial est bien kiffant. Onze stades sont disponibles, j’aurais aimé tous les stades des équipes ou du moins des équipes les plus fortes, mais bon il est rare (voir même cela n’existe pas) d’avoir tous les stades dans les simulations de sport. Donc on ne va pas chipoter pour cela surtout que c’est cinq de plus que la dernière mouture. On a également le mode FUT (comme sur FIFA 20) mais qui ici se nomme “MySquad”. La conception est d’un autre temps, mais c’est le mode que j’ai préféré et j’ai aimé les questions pendant le temps chargement sur notre culture rugbylistique qui nous donne de la monnaie virtuelle par bonnes réponses. Mais la conception est bien le problème de Rugby 20.

Parlons un peu du gameplay de Rugby 20. Avec les graphismes c’est le gros points noir du jeu. Niveau visuel on est entre une ps2 qui crache ses poumons et une ps3 qui n’est pas utilisé à son plein potentiel. C’est clairement dépassé. Pour le gameplay j’ai bien aimé les combinaisons que l’on peut intégrer à son équipe et qui se créée tout seul en match. Pour les sportifs de jeu collectif c’est comme si vous appreniez une combinaison à l’entrainement et que vous la fassiez en match. Ben là c’est pareil, l’IA est bien faite de ce côté là. Une correction aussi a été apportée qui évite d’avoir des scores fleuves avec une IA plus intelligente qui nous évite d’avoir un ailier qui court tranquille sans que personne ne le plaque. Mais c’est au détriment de notre créativité de jeu. Le mélange a été mal fait. Il est pratiquement impossible de passer les défenses il va falloir être plus que patient pour cela et attendre que les fautes et cartons jaunes pleuvent. Car l’IA fait des fautes aberrantes comme des placages haut à gogo. Vous allez vite vous retrouver en supériorité numérique. Une chose bien c’est la sensation de vitesse entre les 3/4 et les gros de devant. La différence est nette même si la fatigue ne se fait pas ressentir.

Ce n’est donc pas pour cette année qu’on aura droit à un jeu de rugby digne de ce nom. Je peux comprendre que ce n’est pas forcément évident à développer tant c’est un sport tactique et loin de cette image de bourrin qu’il véhicule. Mais si déjà il était soigné graphiquement cela montrerai un vrai travail. Mais voilà Rugby 20 est juste un peu meilleur que son grand frère le 18. En route pour 2022 ? Ma note : 11/20 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.