Test King of Fighters XV. Le retour parfait de la licence SNK ?

Durant mon adolescence, les jeux de bastions 2D étaient les jeux phares avec les shoot them up. R-type ou même Chorus de chez Koch Média m’ont fait revivre mes années 90. Cependant en terme baston je suis clairement team Street fighter. Particulièrement le deuxième opus. Un gameplay soigné des combattants charismatiques. Mais surtout des combinaisons pour sortir des coups spéciaux connu de tous les joueurs. Il a été la base des jeux de combat en 2D. SNK avec sa neo-geo a sorti de son côté aussi des jeux mythiques, néanmoins ils étaient moins accessibles car la console coûtait un bras voir deux. Les Fatal fury ou Art of Fighting étaient donc jouable sur borne d’arcade et devenaient le rêve de tout ado boutonneux. King of Fighters XV débarque dans sa 15e version sur console. Prêt à vous battre ?

Premières impressions

J’ai pris du recul avec les jeux de bastons. Même si je pouvais lancer une partie sur une vieille console avec un pote ou même mon fils. Néanmoins ma fibre nostalgique pour ces jeux me donnait envie de m’y replonger. C’est donc avec plaisir que j’ai accueillis King of Fighters XV sur ma PS5. Ma première impression a été un petit effet wahou ! Prêt de 40 personnages… Des menus dans tous les sens qui nous amène dans des catégories de combats différents. Et la modélisation des personnages qui est juste parfaite. Bref, j’ai envoyé aussitôt un message au représentant presse de chez Koch Média pour lui dire et lui proposer un combat en ligne. Il a fui le lâche. Cependant je ne perds pas espoir de le retrouver ! Une très bonne première impression c’est donc dégagé de King of Fighters XV. Maintenant il faut creuser un peu quand-même.

Gameplay

Il est évident que le gameplay est primordial. King of Fighters XV ne déçoit pas. C’est précis et nerveux. Pour vous y familiariser, si vous découvrez la licence, un mode tutoriel est présent et vous aidera à le maîtriser. Les jeux de baston, c’est comme les FPS. Un gameplay pratiquement identique entre chaque licence. Cependant, chaque personnage a ses propres caractéristiques et techniques de combat. Mais les quarts de cercles ou double quart de cercle seront de mise et reste la base. En trente ans ça n’a pas changé et tant mieux. King of Fighters XV propose des combats par équipe de trois contre trois. A la différence de Marvel vs Capcom vous ne pourrais pas faire intervenir un coéquipier en plein combat. Il faudra attendre que votre personnage perde pour être remplacé. Il vous faudra bien choisir l’ordre de passage de ceux-ci.

Contenu

King of Fighters XV, je l’ai dit plus haut, propose pas mal de menu. Cependant certains déçoivent par la pauvreté de leur contenu. Je reviens sur le mode tutoriel qui même s’il ne manque pas grand chose, accompagne assez mal le joueur. Le novice sera vite dépassé et laissera tomber. Les explications ne sont pas des plus claires sur les manipulations de la manette pour sortir des super-coups. Néanmoins dans le menu de pause c’est montré, heureusement quand-même, mais cela manque de dynamisme. Nous avons également dans King of Fighters XV un mode histoire, mais là pareil en 30 minutes max vous aurez fait le tour.

Mode versus

Au final, le mode versus en local ou en ligne reste le top. Le jeu est à ce moment là infini et vous trouverez toujours en ligne quelqu’un de plus fort que vous. Et le challenge est bien là. Trouver un adversaire à sa taille pour progresser et améliorer son approche du combat. Néanmoins je dois avouer que de toujours gagner est jouissif. Néanmoins quand notre barre de vie est réduite à pratiquement zéro. Ce coup final et assassin et d’imaginer son adversaire conspuer de son côté a un côté totalement sadique. Cependant vous pourrez jouer en mode amicale ou les défaites ne comptent pas pour votre classement mondial. King of Fighters XV ne déçoit pas dans ce mode.

Conclusion

Dans son ensemble, j’ai beaucoup aimé King of Fighters XV. Cependant tous les menus ne sont pas égaux par leur contenu. Le mode tutoriel et scénario restes pauvres de mon point de vue. Néanmoins cela ne gâche pas le plaisir de jouer. Malgré tout une amélioration pour le XVI serait bienvenue. Ma note : 16/20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne