mai

05

Test R-Type Final 2. Que la force soit avec toi jeune pilote !

Par Stommy_Cop

Enfin là !!! Il est enfin arrivé sur toutes nos consoles (et PC). Cela fait un moment qu’il était annoncé et souvent repoussé, mais après un ultime kickstarter il débarque fièrement sur ma chère et tendre, non pas madame Stommy, Xbox série X. Je parle bien sur de R-Type final 2. La version finale datée de 2009 sur PS2 et depuis c’était le calme plat ou presque. Je ne parlerai pas de la version sur la console portable de Sony qui était catastrophique et indigne de la licence, mais depuis aucun R-Type digne de ce nom à se mettre sous la main. Une erreur enfin corrigée ?

Synopsis

Décimez des hordes de Bydo avec votre flotte de chasseurs R-Type, équipés d’armes nouvelles et classiques comme les canons à ondes, les unités de force, les appareils à bits et les armes delta dévastatrices. La menace Bydo évolue sans cesse, tandis que de nouveaux ennemis émergent des débris d’adversaires tombés au combat et les niveaux sont altérés par la corruption intelligente des Bydo.

 

Premières impressions

Je l’ai tellement attendu… Limite j’envoyais un message par jour au RP de chez Koch média pour savoir quand il aurait des versions à faire passer au blog. Le pauvre je l’ai tellement saoulé qu’il à du me black-lister après l’envoie du jeu. Trêve de plaisanterie ( je l’espère je t’aime mon Thomas hein <3 ) et j’ai donc lancé R-Type final 2 et après une introduction qui nous balance le scénario, qui concrètement ne sert à rien dans ce genre de jeu on veut juste buter de l’alien, j’ai donc zappé tout ce qui concerne la personnalisation  et customisation pour me lancer dans le premier niveau. Et que c’est bon bordel. J’adore les shoot them up et ils ont fait partie de mon adolescence entre R-Type, Hellfire et autre Thunder Force on avait de quoi faire dans les années 90. Mais au début des années 2000 ce style c’est fait rare et de pouvoir en refaire un et surtout une licence légendaire comme R-Type c’est le pied. J’ai vite retrouvé mes sensations dans des graphismes d’aujourd’hui et vite retrouvé mon habituel façon de mourir bêtement.

Graphismes et gameplay

On est sur des consoles surpuissantes et on est en droit de s’attendre à prendre une claque sur nos télés 4K à chaque jeu. R-Type final 2 n’est pas ce qu’on va dire le jeu qui va nous mettre une claque de ce côté là. Alors c’est propre, fluide et les Bydos sont très détaillés, mais niveau profondeur des décors c’est pas là ou les développeurs ont le plus travaillé il faut l’avouer. C’est le strict minimum et j’aurais aimé que nos consoles soient mieux exploitées et avoir des fonds moins fixe et vide parfois, surtout dans les passages ou on est dans des endroits clos et pas dans l’espace. Mais je dois aussi avouer que lorsqu’on est dans le jeu à éviter le tir des ennemis on ne fais plus trop attention aux décors, surtout avec un gameplay ou on doit être précis. Le gameplay justement est vraiment parfait je trouve, voter R-type est d’une fluidité à toute épreuve et réagira au poil à toutes vos demandes et autres accélérations. Vous avez 4 vitesses et si on trouve le vaisseau lent voir lourd c’est qu’il faut comprendre ce qu’attends les dev. Certains passages demanderont d’être en vitesse 1 alors que d’autres il faudra jouer entre la 3 ou la 4. La gestion de la force, petit bouclier que vous collez devant ou derrière votre R-Type, et que vous pouvez lancer à la tête des Bydos,  qui va se charger en puissance pour lâcher une explosion sur tout l’écran une fois à 100%, est aussi millimétré aux petits oignons.

Personnalisation

Cela peut paraitre futile au premier abord, mais pouvoir personnaliser son vaisseau à un côté très fun et permet de s’approprier le jeu en la façonnant comme bon nous semble et il faut dire que dans R-Type final 2 la personnalisation va assez loin à tel point que vous pouvez même changer le nom du jeu ! Le pilote peut donc être modifié dans sa tenue et les couleurs, le R-Type lui aussi à droit à ses couleurs et autres autocollants à mettre ou vous le désirez. Je regrette quand on commence à pousser la customisation comme ça, qu’on aille pas plus loin en pouvant modifier ses armes en les augmentant, mais vous pourrez choisir celles que vous voulez  et aussi choisir votre vaisseau parmi une petite flotte à débloquer au fil des parties que vous effectuerez. R-Type final 2 regorge de bonus à débloquer et c’est toujours fun et nous pousse à reprendre la manette pour tout avoir et avec cinq niveaux de difficulté il y a de quoi faire.

Conclusion

R-Type final 2 est loin de tout défaut, mais il a l’avantage de donner du fun et de ne pas rager quand on meurt face aux tirs ennemis. J’aurais aimé pouvoir au moins jouer à deux sur un même écrans. La durée de vie dépendra de votre savoir faire manette en main à travers les 7 niveaux du jeu qu’il faudra connaitre par cœur pour anticiper toute attaque et vaincre définitivement les Bydos. Ma note : 15/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.