février

20

Test Dreams sur PS4, la création a son paroxysme ?

Par GohanBlog

Alors que cette génération actuelle commence à approcher tout doucement de la fin de son cycle, voila que Playstation continue régulièrement à nous proposer des exclusivités. Dreams, c’est le nouveau bébé de Média Molécule (les papas de Little Big Planet, une licence que j’avais adoré), des spécialistes du genre. Un gameplay assez “innovant” avec la possibilité de créer soit même différents niveaux et de les partager à la communauté. Dreams est un projet de longue date. Dévoilé la première fois en 2013 lors d’une démo technique, puis annoncé officiellement en 2015 lors de l’E3, le voila qu’il débarque enfin en accès anticipé en avril 2019. Il est disponible officiellement depuis le 14 février dernier. Le concept de Dreams est un peu particulier. Il propose aux joueurs de créer leur univers, leur monde, avec de nombreuses possibilités. De partager leur monde à travers la plateforme pour que chacun puisse y jouer. Le concept (comme un peu celui de Little Big Planet à l’époque) est géniale. Mais Dreams pousse le bouchon encore plus loin que LBP je trouve. Il y a clairement moyen de faire des choses exceptionnels, mais soyons francs, il va falloir à la fois passer énormément de temps mais surtout avoir du temps pour prendre correctement en main ce système de création à la fois long et complexe. Personnellement, faute de temps et d’envie, je ne m’y aventurerais pas. Comme pour Little Big Planet, j’étais plus du genre a squatter et découvrir différents mondes qu’a créer ceux-ci.

Dreams propose donc à la fois un mode aventure avec des mondes jouable en solo et ce fameux mode création dont je viens de parler. Passons plutôt au mode solo. Vous avez la possibilité de vivre une aventure 100% conçue dans Dreams (par les studios) et graphiquement c’est bluffant. J’ai beaucoup aimé cet univers poétique avec une bande son magnifique. Ca montre à quel point les possibilités sont infinies ! Vous allez ensuite avoir la possibilité de jouer à de nombreux niveaux conçus par des joueurs déjà en ligne : des FPS, des énigmes, des puzzles-game, des jeux de plate-forme, c’est hyper varié, parfois hyper bien fait aussi. C’est aussi l’occasion de voir a quel point les joueurs ont du talent et veulent partager leurs savoirs. L’occasion de jouer à des Mario-like ou Crash Bandicoot-like. C’est fun même si le gameplay reste bien souvent approximatif (ce qui était aussi l’un des défauts de la licence Little Big Planet : l’imprécision).

Dreams c’est pour moi un OVNI, un jeu au gameplay atypique, un jeu aux propositions différentes. C’est aussi l’occasion d’avoir un jeu avec finalement une durée de vie infinie. Le studio et Playstation promettent un suivi régulier avec différentes mises à jours. Si vous avez l’âme d’un artiste et beaucoup de patience vous allez certainement vous éclater dans le mode création. Si vous avez juste envie de découvrir un OVNI et de découvrir différents mondes, c’est aussi un jeu qui peut vous attirer. En attendant, Dreams est une exclusivité Playstation disponible au prix de 39,99€ frais de port inclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.