janvier

05

Test Dragon Quest XI S Edition ultime : Des contenus gargantuesques !!!

Par Stommy_Cop

Je m’étais pourtant dis que les RPG qui proposent des combats au tour par tour c’était fini pour moi. Que c’était d’un autre temps, que le gameplay pouvait être revu et modifié. Mais il faut avouer que ce type de jeu a son côté stratégique et de gestion bien à lui. Et comme je n’en avais pas fait de vrai depuis le dernier sur 3DS Dragon quest 8 : L’odysée du roi maudit, je me suis dit que je devais bien faire un effort pour ce Dragon Quest XI S Edition ultime. Après tout j’ai toujours aimé cette licence ou du moins à tous les DQ que j’ai pu faire. Ayant mis plus de deux ans pour arriver en France et étant surement le dernier sur cette génération de console voyons voir ce qu’il peut nous proposer.

Synopsis

Le prologue montre la destruction d’une cité ; seul un bébé semble en réchapper. Trouvé par un pêcheur qui l’adopte, le jeune homme grandit au village de Caubaltin, et le jour de ses 16 ans, doit escalader le piton rocheux tout proche. Cependant, un accident au sommet lui fait lancer un éclair depuis la marque qu’il porte sur sa main gauche ; sa mère lui révèle alors qu’il est la réincarnation de l’Éclairé, un héros légendaire ayant apporté la paix sur le monde dans le passé. Il se rend alors au château d’Héliodor dans l’espoir d’en apprendre plus, mais le roi le qualifie d’Engeance de l’Ombre et le jette au cachot. Évadé in extremis, le jeune homme part pour un grand voyage à travers Elréa, s’entourant de compagnons fidèles, pour découvrir la menace planant sur le monde.

Dragon ball

Je rassure de suite les anti Dragon ball, Dragon Quest XI S Edition ultime n’est pas un remake de Dragon ball. Mais le chara design étant fait par le mangaka Akira Toriyama, les références sont nombreuses et certains personnages font très souvent penser à l’univers DB. Mais oui l’univers coloré et jovial du jeu font souvent penser au manga culte et feront très souvent sourire les connaisseurs de voir certaines similitudes entre les deux. C’est présent sur tous les Dragon Quest que j’ai pu faire sauf sur Dragon Quest Builders 2 qui est plus un jeu de construction à l’instar de Minecraft. Tout cela pour dire que Dragon Quest XI S Edition ultime est beau visuellement. On a le droit à une belle 3D ( il faut noter la superbe idée de pouvoir le faire en 2D un peu à la Zelda de la NES) fluide et très coloré qui nous fera découvrir de beau paysage avec des jeux de lumière intéressant. Le bestiaire est lui aussi tout aussi bien fait avec des ennemis parfois surprenant mais très bien imaginés. Un univerds unique à encore était une fois inventé sans pour autant nous perdre et faire comme-ci on le connaissait tout en savourant le côté de la découverte. Et c’est cela aussi le plaisir d’un Dragon Quest.

Edition ultime

C’est bien la version définitive avec tout son contenu qui débarque sur nos consoles avec Dragon Quest XI S Edition ultime. On a donc entre les mains les chapitres nous permettant de diriger les autres personnages de l’histoire et ainsi de la vivre un peu différemment. On a aussi l’après game qui nous permet de profiter d’un univers bien plus complet avec des ennemis enfin à la hauteur de nos manettes, car il faut avouer que dans l’ensemble Dragon Quest XI S Edition ultime est relativement simple et de ce fait peut-être entre toutes les mains. Et ce mode 2D, dont je parle plus haut, est un vrai plaisir pour tous les joueurs fan de cette vue aérienne et des graphismes en pixel des années 90. J’avoue que cette vue me plait beaucoup et elle peut parfois nous remettre dans le bon sens de l’aventure quand la 3D nous perd un peu. C’est donc absolument complet que Dragon Quest XI S Edition ultime débarque, même si nouveau graphisme en 3D il aurait mérité une qualité supérieure sur la PS4. On est pas loin du niveau de la Switch, après cela reste beau mais il fallait le souligner.

L’exploration

Dans un RPG l’aventure est primordiale tout comme son scénario. De ce côté là Dragon Quest XI S Edition ultime n’a plus rien à prouver. Mais l’exploration est très importante dans le jeu car il va vous permettre de découvrir en profondeur son univers et aussi toutes ses activités annexes. Et elle sont tellement nombreuses… C’est gargantuesque. Et certaines activités seront sous forme de mini-jeu un peu comme la forge ou il faut taper sur différents endroits de ce que l’ont veux forger pour concevoir ce dont on a besoin. Je ne vais pas tout vous compter pour éviter de vous enlever le plaisir de découvrir le jeu, mais vous saurez ravi de voir tout ce que peut proposer Dragon Quest XI S Edition ultime. Et le top c’est qu’il est en français et ça c’est bien de le souligner car cela évite de trop réfléchir pour continuer à progresser dans l’histoire.

Conclusion

Dragon Quest XI S Edition ultime est un excellent RPG nous proposant un univers complet et gargantuesque qui ravira les fans et par sa difficulté pas trop élevée de se laisser approcher par les novices. Je souligne encore cette merveilleuse idée de laisser choisir la possibilité de jouer en 3 ou 2D.

Ma note : 16/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.