octobre

17

Test Dragon Quest 7, un bon J-RPG

Par Stommy_Cop

la-paroles-est-a-vous

Comme vous le savez régulièrement je vous laisse la parole pour nous raconter votre avis sur un jeu vidéo, une série, un manga ou un produit high-tech dans une catégorie nommée : La parole est à vous. Aujourd’hui et pour la seconde fois c’est Stommy-cop, fidèle lecteur et commentateur du blog qui a souhaité nous raconter son avis sur Dragon Quest 7, un J-RPG disponible uniquement sur Nintendo 3DS qui va faire plaisir aux fans de la licence mais également aux fans de RGP. La parole est à lui :

Dragon Quest 7 est enfin arrivé sur 3DS et c’est avec une grosse envie que je me suis lancé dessus ! A ce jour je n’ai pas fini le jeu car il est long, très long (100h en moyenne) mais j’ai assez de temps de jeu pour vous en parler. J’ai un peu honte mais bon, je n’avais jamais fait un épisode de la série. C’est donc tout content que j’ai introduit la cartouche dans ma Nintendo New 3DS.

Synopsis : Vous êtes le héros (forcément), fils de pécheur de la seule île de la planète. Et pour couronner le tout votre meilleur ami c’est le prince de l’île. C’est pas beau ? Les deux amis sont persuadés que leur bout de terre n’est pas le seul sur la planète et que les anciens cachent quelque chose. Aidés par leur “amie” Maribel (tu sais la petite soeur collante et énervante qui te suit partout…), ils vont découvrir un livre ancien qui va les amener vers une île qui est dirigée par les forces du mal (rien que ça !) une fois libérée (délivréééééée) et à leur retour chez eux, ils vont se rendre compte que cette île vient d’apparaître au large. L’histoire de Dragon Quest 7 commence enfin.

test-dragon-quest-7

Commence enfin car quand un jeu qui a une durée de vie de 100h (en ligne droite) on se doute que ça arrive pas en 10 minutes. Il m’aura tout simplement fallu presque 5h pour avoir le premier combat et une bonne heure pour finir cette première île qui nous lance vraiment dans l’aventure. Le début du jeu avec une longue exploration de l’île, du village, du château du roi et des dialogues avec les habitants vont vous mettre dans l’ambiance et vous préparer aux mécanismes du jeu. A l’instar d’un Final Fantasy vous serez nullement dérouté par les combats qui sont tour par tour avec votre stratégie à mettre en place pour gagner les combats. A mon stade : 30h de jeu, c’est relativement encore assez simple et je n’ai à ce jour encore perdu aucun combat. Il m’arrive de perdre un personnage (ce qui est très fun car après il vous suit dans un cercueil) mais un gentil curé vous le ressuscite contre un peu d’argent. Ce même curé qui vous proposera d’autres services comme la sauvegarde, le soin et autres besoins.

Je vais parler des choses qui me déplaisent, même si elles ne sont pas nombreuses. Les graphismes sont propres et jolis pour une 3DS et puis les charas sont fait par le grand maître Akira Toriyama (papa de Dragon Ball entre autre), mais c’est toujours les mêmes… Tous les personnages sont dupliqués… Très déroutant pour savoir à qui on a parlé ou non, nos héros ne changent pas esthétiquement même si on les équipe de nouveaux habits etc… Et les allés retour entre les îles… C’est contraignant et lassant. Heureusement que le héros développe un pouvoir de téléportation (d’ailleur il ne sert qu’à ça le héros car il est inutile) , et sinon on a pas fini de faire du bateau…
Les dialogues… Ils sont aussi utiles que dans Fallout 4. Quelque soit la réponse vous devez au final répondre ce que le jeu attend. Et le dernier point c’est la sauvegarde rapide… Superbe idée dans les donjons il faut avouer mais pourquoi quand on l’utilise on est obligé de quitter Dragon Quest 7 ?

avis-dragon-quest-7

Mais ça reste des petits détails tellement Dragon Quest 7 est profond et les aventures prenantes. Oui “LES”, car chaque île à son histoire indépendante que vous pourrez creuser ou non, mais que je trouve intéressantes à faire car au final on sent que tout est lié. Et il serait dommage de rater ça. J’adore le côté “past and present” ( car on se rend vite compte que les îles qu’on libère sont dans le passé) qui permet d’agrandir le jeu et de se créer sa propre légende. La gestion de la caméra avec L et R est parfaite et permet de tout observer dans les pièces que vous visiter et le rendu 3D est très sympa. Les personnages sont attachants et on perd pas du temps inutile (déjà que le jeu est long) à apprendre leur passé ou leurs soucis métaphysiques.

Comme je l’ai dis plus haut, les combats dans Dragon Quest 7 sont au tour à tour. Cela peut rebuter certains mais c’est vraiment l’esprit de ce J-RPG et même si je suis pas fan j’accroche bien à cette façon de faire qui colle parfaitement au jeu. Les combats sont donc à mener stratégiquement et aucun bourrinage n’est à faire. Vous aurez donc accès à une multitude de menu (un peu usine à gaz au départ mais on s’y fait) pour gérer votre équipe individuellement ou non. Je vous conseille grandement de ne pas laisser vos équipiers se gérer tout seul. Ils utiliseront toujours l’attaque la plus forte contre des ennemis très faible. Inutile. Si vous êtes au bon niveau les combats ne poseront pas trop de soucis.

dragon-quest-7-gameplay

C’est à force de combats dans Dragon Quest 7 que vos personnages vont évoluer et devenir de plus en plus fort et d’accéder au PNJ qui vous permettra de changer de classe. Alors pas de surprises c’est du grand classique. Le guerrier, le mage, le voleur, le barde et d’autres comme le baladin, le danseur, le matelot (coucou papa) et le berger. En tout une dizaine de vocations qu’il va falloir farmer pour avoir tout au maximum et j’ai bien le sentiment que cela sera pas aussi facile que ça.

Ce DQ7 est l’un des meilleur J-RPG que j’ai pu jouer. C’est beau, fun, scénario béton et même si le gameplay est parfois un peu rageant (c’est un remake ne l’oublions pas) on se fait vite embarquer dans cette aventure magnifique et on oubli ses petits défauts pas si gênants. Si vous cherchez un jeu long, beau et que les combats tour par tour vous gènent pas, foncez ! Dragon Quest 7 est parfait.

2 réponses à “Test Dragon Quest 7, un bon J-RPG”

  1. […] avoir testé Dragon Quest 7 sur Nintendo 3DS forcément j’étais automatiquement désigné volontaire d’office […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.