avril

07

Test Dragon Quest 8 : L’odyssée du roi maudit

Par Stommy_Cop

Informations sur le jeu
Achetez-le

Après avoir testé Dragon Quest 7 sur Nintendo 3DS forcément j’étais automatiquement désigné volontaire d’office pour tester la “suite” Dragon Quest 8. Je mets des guillemets, car dans l’univers de ce jeu les épisodes se suivent, mais n’ont aucun lien entre eux. C’est donc une toute nouvelle aventure avec de nouveaux héros qui commence. Mais ce genre de jeu avec ce système de combat vieillot n’a pas t-il pas fait son temps ? Est-ce le jeu de trop ? Après si vous trichez il suffit de regarder ma note dans le cartouche à droite mais bon vous allez quand même lire mon test hein ?

Synopsis

Cet épisode de Dragon Quest 8 vous emmène dans la quête d’un remède pour le roi Trode qui a été changé en crapaud par le vil bouffon Dhoulmagus. Vous incarnez un héros (qui n’a pas de nom), un voleur et bien d’autres personnages qui se joindront, pas forcément gaiement, à l’aventure pour lever la malédiction et sauver tout le royaume (rien que ça) figé dans la pierre. Vous êtes toujours prêt ? Alors go.

Dragon Quest 8 test L'odyssée du roi maudit

Alors, bien ou bien ?

Quand on lance le jeu on sent directement que nous sommes dans un Dragon Quest. Les graphismes ont toujours la patte du maître Akira Toriyama et le premier personnage rencontré dans la première ville vous fera forcément penser à Hercule dans Dragon Ball. Et franchement on y est bien dans cet univers. Pour une 3DS les graphismes sont vraiment propres le jeu est fluide et en plus il y a même des voix en anglais !! Le son est parfait et totalement compréhensible. Chapeau. En revanche, je ne peux que vous conseillez d’avoir le jeu en cartouche et de surtout pas l’acheter en dématérialisée car votre console risque de déborder niveau stockage, car le jeu pèse son poids. Et cela malgré que le jeu soit plus court que son prédécesseur. Il faut compter qu’une petite cinquantaine d’heures pour le finir dans son histoire principale, mais avec toutes les petites histoires annexes il y a de quoi faire. La narration de Dragon Quest 8 est vraiment sympa et en plus c’est souvent drôle. L’inconvénient souvent dans les RPG c’est que lorsqu’on lance le jeu, les quêtes sont longues et on ne peut pas lâcher le jeu comme cela, sans se perdre. Les quêtes annexes sont courtes et permettent du coup de ne pas trop jouer longtemps sans perdre le fil du jeu en y revenant plus tard.

dragon-quest-8-l-odyssee-du-roi-maudit-3ds-01

Les combats dans Dragon Quest 8 

Dragon Quest 8 utilise encore un vieux système de combat au tour par tour. Alors, ça peut décontenancer les plus jeunes et même les énerver, mais une fois qu’on a bien tous les menus (car il y en a beaucoup il faut avouer) en main et mémoire ça passe crème comme dirai les djeun’s. On a donc un gameplay vieillot, mais qui a fait ses preuves depuis des années et les évolutions des armes et personnages c’est pareil aucune révolution. On garde les mêmes et on recommence. Même s’il y a une petite évolution avec la possibilité de laisser se charger en puissance (qui a dit DBZ ?) un personnage pour attaquer avec plus de puissance. Très pratique pour des combats plus longs et face à des ennemis puissants. Je vous conseille également au niveau des points de compétences de pas tout mettre sur une seule arme ou possibilité de personnage. Misez sur la diversité. Donc deux écoles. Ceux qui vont râler, mais insister et se faire grave (djeun’s voice) plaisir et ceux qui vont ramener le jeu déçu. Suis pas forcément djeun’s mais j’ai gardé Dragon Quest 8 et pris grave plaisir à le finir.

dragon-quest-8-l-odyssee-du-roi-maudit-3ds

Autre aspect d’antan c’est le côté farming de Dragon Quest 8. Pour évoluer et surtout avancer dans le jeu il va falloir se battre. Et chaque monstre vaincu vous apportera des XP plus ou moins important au vu de leur niveau. Après la nouveauté est que l’on voit les méchants (vilains pas beau) sur la carte ce qui rend un peu plus facile le choix des ennemis à combattre et donc un max d’XP dans ce cas là. La bonne idée a été surtout la possibilité (comme dans Dokkan Battle) d’accélérer les combats dans l’exécutions des attaques. J’ai bien aimé ce principe étant pas fan du farming. Après votre équipe peut monter jusqu’à 6 personnages !! Ça aide pas mal faut avouer.

Conclusion

Dragon Quest  8 est plus qu’un simple portage de l’épisode de la Playstation 2, c’est une vraie réussite ! Si vous êtes un fan vous avez déjà le jeu, si vous aviez un doute vous ne devez plus en avoir et foncer. Si vous désirez commencer un J-RPG, je ne peux que vous conseiller celui-là. C’est drôle, joli, pas trop long sans être trop court et vous y reviendrez une fois le jeu fini faire des quêtes annexes juste pour le fun. (Djeun’s voice)

Une réponse à “Test Dragon Quest 8 : L’odyssée du roi maudit”

  1. dokkan battle dit :

    Quel super franchise ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *