Test Child Of Light, une pépite vidéoludique !

Ubisoft à la côte en ce moment, enfin, plutôt depuis plusieurs années même. Je dois avouer clairement que j’ai un petit faible pour ce studio, il édite plusieurs licences que j’apprécie et propose même souvent de nouvelles licences qui proposent chacune de bonnes idées. Dernièrement par exemple, ils ont édité le jeu South Park : le bâton de la vérité ou encore Trials Fusion. Difficile de parler d’Ubisoft et de ses jeux sans citer la licence Assassin’s Creed (<3), même si j’ai pas toujours été très content de leur travail, ou encore la licence Far Cry. Bref, ce que j’aime chez eux c’est la diversité des genres et ils nous le prouve une fois de plus en sortant un jeu de rôle à l’univers complètement différent mais surtout avec un style graphique bien à lui… Bienvenue dans Child Of Light !

test-child-of-light

 Child of Light est avant tout une superbe création grâce à l’utilisation du moteur graphique UbiArt Framework déjà a l’origine du dernier Rayman Origins, un moteur graphique que j’apprécie tout particulièrement avec ses animations et sa couleur tout à fait originale. Ici, l’originalité est encore plus grande puisqu’on à l’impression de jouer dans une aquarelle géante, c’est un style particulier qui peut vous plaire comme vous déplaire, c’est tout ou rien souvent quand on impose un style aussi différent. C’est aussi un jeu de rôle, QUOI GOHAN JOUE A UN JEU DE RÔLE ? Oui, j’essaye du moins, malgré une difficulté qui d’après les autres joueurs ne semble pas énorme, ce n’est pas du Dark Souls par exemple, je galère, oui je suis mauvais ça n’aide pas non plus. L’aventure est pourtant plutôt simple dans ses grandes lignes mais j’échoue assez facilement face aux quelques boss que j’ai rencontré. Cependant, j’ai trouvé le gameplay plutôt sympa dans son ensemble, j’ai adoré la liberté qu’on a de naviguer dans le niveau malgré un jeu en 2D (comme les anciens Mario). Le jeu proposant un mélange de plateforme, d’action et combats tactiques, vous allez tantôt être seul, tantôt être accompagné. Face à vos ennemis vous allez devoir gérer à la fois vos attaques, vos défenses,  mais également gérer leurs attaques. Il va falloir être tactique pour gagner.

Child of Light_20140501123348

[nggallery id=397]

Screens réalisés avec la Playstation 4  – Cliquez pour agrandir 

Je dois avouer adorer le style, adore la bande son mais j’accroche moins au gameplay, c’est normal je ne suis pas un joueur de jeu de rôle. Mais même en étant pas un grand joueur de jeu de rôle le jeu manque d’action, je ne souhaite pas des explosions dans tous les sens à la Call Of Duty mais plutôt un rythme plus soutenu. De même que le bestiaire qui pour moi ne se renouvelle pas assez, j’ai eu l’impression de jouer contre trop souvent les mêmes ennemis, alors c’est bien, tu apprends leurs points faibles, mais c’est lassant de voir toujours les mêmes bêtes.

Alors si vous aimez les jeux de rôle, si vous aimez découvrir un univers différent, jouer un rôle différent en écoutant une excellente bande son (c’est rare mais je pense me la procurer en version physique ou dématérialisée) n’hésitez pas et foncer vous procurer Child Of Light qui est disponible en version physique collector (enfin physique c’est un grand mot puisque vous devez télécharger le jeu) ou directement en ligne sur votre boutique préférée.

Découvrez aussi   MKV - PS3 : Comment lire un fichier MKV sur PS3 ? [Tutorial complet]
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

0 réponse

  1. Attendant ce jeu depuis une demi douzaine de mois, et un des jeux que j’attendais le plus en cette période de néant sur next-gen, je dois avouer que je n’ai pas été déçu par ce jeu, malgré quelques points à revoir par le studio québecois.
    Tout d’abord, il ne faut pas oublier que c’est un jeu à 14,99 euros, avec donc son lot de petits défauts propre à ces jeux à petit budget.
    Malgré un scénario assez faiblard, un bestiaires trop répétitif et des dialogues parfois à la limite du ridicule, ce jeu possède aussi son lot de point fort, beaucoup plus important que celui des points faibles.
    Tout d’abord, des graphismes absolument magnifique et enchanteresque, qui vous font voyager et vous donne un sentiment d’immersion encore jamais vu sur next-gen. Ensuite le mode de combat et simple et efficace, et très facile à prendre en main. Enfin une bande sonore très soignée et une durée de vie admirable pour un jeu à ce prix (environ 10 heures).
    Bref, la première très bonne surprise sur next-gen, en attendant d’autres claques, et à 15 euros s’il vous plaît.

    1. Merci pour ton commentaire, effectivement le rapport qualité / prix pour moi est vraiment très bon. Un jeu proposé à petit prix est toujours un gros plus.
      Pour d’autres claques à 15 €, si tu en trouves n’hésite pas à partager sur les réseaux sociaux ou sur le blog 🙂

      1. Tu as joué aux Deathspank? Je ne sais pas ce que vaut la VF (ou si elle existe), mais cette série de jeu est assez sympa, qui mise sur un gameplay basique à la hack’n slash, un peu de RPG avec une notion de quêtes et un humour complètement barré (le créateur a bossé sur Monkey Island si je ne m’abuse.)
        3 volets, 10€ chacun, je crois, et entre 8 et 10h de jeu pour chaque (faut d’ailleurs que je finisse le 2 et 3)

  2. Très bon article 🙂

    Pour ma part, j’ai bien aimé Child of Light, ça change de ce qu’on peut voir habituellement dans les jeux vidéo !