octobre

02

Test Astral chain. Encore un simple beat’em all?

Par Stommy_Cop

Quoi ? La Nintendo Switch n’a pas de catalogue fournit ? Quoi ? C’est toujours les mêmes licences sur Switch ? Mario, Zelda, Pokémon, Donkey Kong ou des jeux associés à ces licences. Rien de nouveau donc. Et bien, non tu te trompes totalement pour preuve voici entre nos mains une nouvelle licence qu’est Astral chain. Après une nouvelle licence c’est bien, mais faut il encore que cela soit bien sur tous les plans ou du moins que cela laisse la porte ouverte à un potentiel à développer. Alors, simple distribution de baffe ou scénario accrocheur ?

Synopsis

Vous incarnez un des deux jumeaux, homme ou femme, enfant d’un grand capitaine de la fameuse section de la police appelée Neuron. Unité crée pour combattre les méchants aliens venus envahir la terre et pour ce faire les derniers humains restants ont créés une arme appelée Légion, une sorte de robot qui sera la pour vous épauler et combattre à vos côtés.

Un vrai manga

Le début m’a totalement fait penser à Metal Gear Solid sortit sur Playstation One à l’époque. Mais simplement dans le fait de voir défiler le générique d’un film avec présentation des acteurs et réalisateurs. C’est fun et le top du top c’est dans la foulée une fois les présentations faites bim un générique style animé japonais et ça claque vraiment. Jeux de lumières, musiques et animations. On est dans l’ambiance et cela ne donne pas envie de lâcher la manette. Et une fois l’histoire lancée on sent de suite le potentiel de Astral Chain avec son scénario qui nous donne de suite un avant goût de ce qui nous attend avec certaines scènes qui vont piquer votre attention. Et bien-sur on ne va pas être déçu, car on va vite se rendre compte que sauver l’humanité ne sera pas suffisant, car des complots politique et manipulations seront de rigueur. Sans parler de trahison. Bref tout y est dans le scénario pour que l’on ne soit pas face à un bête beat’em all.

L’univers

L’univers d’Astral chain est très impressionnant, tout est prétexte à des scènes à nous en mettre pleins les yeux. Le scénario comme je vous le disais plus haut est rempli de rebondissements qui sont des excuses pour nous mettre dans ces situations et au-delà de se retrouver embarquer dans des aventures rocambolesques c’est la conception qui est top. Malgré cette petite Nintendo Switch sans aucune puissance (selon certains détracteurs) visuellement c’est vraiment beau et on a ce sentiment d’être dans un animé typiquement japonais. Et c’est surtout cette façon de mélanger les genres, car on aura droit à la partie baston dans le pur style du beat’em all, mais aussi de la plate-forme et un dernier genre que je vais catégoriser d’enquête. Après, ces deux dernières catégories restent peu présentent, mais suffisent à nous laisser respire car le jeu va à 300 km/h et vous serez vite essoufflé.

Le cœur du jeu

Alors oui, il y a le côté plate-forme et les enquêtes (qui se résumeront à interroger un par un les PNJ), mais le cœur de Astral chain reste les combats qui sont époustouflants. Clairement on en prend plein la tronche, les ennemis et autres big boss ne font pas dans la dentelle visuellement et dans leurs attaques. J’ai quand-même un seul reproche dans le gameplay, c’est les commandes qui sont très (très très) nombreuses et toutes les touches et joysticks seront utilisés et il faudra bien maîtriser toutes les combinaisons pour bien profiter pleinement des possibilités que nous offre le jeu. Je vous rassure elles seront vite assimilées. C’est une belle réussite dans son ensemble que ce soit graphiquement ou dans le gameplay.

Conclusion

PlatinumGames (Bayonetta) nous offre un jeu de toute beauté et ce qui se fait de mieux en beat’em all sur la Nintendo Switch. C’est un petit coup de cœur de ma part. Vous pouvez foncer tête baissé et vous le procurer. Astral Chain est disponible au prix de 44,99€ frais de port inclus. Ma note : 16/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.