Avis manga : Ripper – Tome 1

Ripper est l’un des mangas que j’attendais le plus en ce mois de juin. C’est un nouveau manga français disponible chez Ankama (comme Space Punch qui est incroyable). Je suis l’auteur depuis quelques années sur les réseaux sociaux et depuis les premiers croquis mis en ligne concernant la licence Ripper j’ai été « hypé ». Visuellement, c’est totalement mon délire. Je trouve le coup de crayon de Jeronimo Cejudo vraiment impressionnant. Il n’en est pas à son coup d’essai d’ailleurs (il est aussi le dessinateur de Lil’ Berry). L’auteur va nous emmener dans un monde post-apocalyptique ou nous allons devoir en découvrir plus sur la nature de Junk, le héros de Ripper.

Dans un monde dévasté, la survie de l’humanité ne dépend plus que des Ripper

Comme toujours, à travers mon avis sur le tome 1 de Ripper vous ne trouverez aucun spoil. Nous découvrons qu’a la suite d’un cataclysme, l’air est devenu irrespirable et les créatures hostiles. Parmi eux, les Wendigos ont pris le contrôle de la planète forçant les derniers survivants à se retrancher dans une tour de fortune. Parmi eux, des volontaires sont formés pour trouver le nouvel Éden afin d’assurer la survie de l’humanité. Ce sont les Ripper.

Lors d’une mission de reconnaissance ils vont tomber sur Junk, un jeune garçon hyper optimiste, qui ressemble à un humain (ce qui est une bonne nouvelle pour cet escouade) mais qui possède quelques particularités déconcertantes : il sait respirer cet air impur, il arrive à survivre avec pas grand chose, il ne dort quasiment jamais… C’est bizarre tout ça. Il est accompagné d’un raton laveur : Crappy. Ce raton laveur parle (il râle surtout) et il est surtout le meilleur ami (le seul ?!) de Junk. C’est un peu comme sa famille.

Autre bizarrerie autour de Junk, les Wendigos ne semblent pas l’attaquer. Alors que d’habitude ils ne laissent aucun humain en vie. En découvrant l’escouade du chêne et ses membres (notamment Lance, le chef remplaçant). Tout va rapidement changer et évoluer. L’auteur met en plus petit a petit son histoire et n’hésite pas à nous donner de nombreuses informations sur l’environnement, les différents personnages et créatures. C’est parfois dense, mais c’est bien amené finalement.

Fanart signé Senchiro, l’auteur de Sweet Konkrete

Junk : le genre d’héros HYPER attachant

Visuellement Ripper est une belle claque. Les personnages sont charismatiques. Junk est le genre d’héros HYPER attachant. Il va enfin avoir des « amis » et pouvoir s’attacher a quelqu’un d’autre que son raton laveur haha. Le rythme est fluide et en un seul tome il se passe déjà de nombreuses choses que je préfère ne pas vous dévoiler. Mais croyez-moi, il y a de nombreuses surprises et rebondissements ! J’ai hâte de découvrir la suite, rendez-vous en fin d’année pour le tome 2 !

Quelques planches (tome 1) :

Ripper – Auteur : Jeronimo Cejudo – Éditeur : Ankama – Type : Shônen

Chaque tome est disponible au prix de 7,95 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 17/ 20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne