novembre

10

Avis manga : Kengan Ashura – Tome 5 et 6

Par GohanBlog

Kengan Ashura, c’est ma petite pépite, ma lecture plaisir, ma lecture coupable. C’est tellement un énorme kiff de lire ce manga si violent que j’essaye de me garder toujours un ou deux tomes de côté histoire de profiter pleinement et d’en découvrir un maximum. Meian a clairement le don de sélectionner des licences fortes et qui me touche a chaque fois (comme c’est le cas avec Gannibal ou The Breaker).

Kengan Ashura : le tournoi commence déjà !

En réalité, dans le tome 5, le tournoi à pas encore officiellement commencé. Mais pour pimenter la compétition (qui était déjà maxi chaude) une nouvelle règle débarque : seuls les champions ne peuvent combattre entre eux… Ok cool… Mais ils sont pas seuls ! Ce qui permet à d’autres combattants de tenter de vaincre certains adversaires afin de prendre leur place. Tout le monde est sur les nerfs du coup et ça met un beau bordel dans l’organisation. C’est l’occasion  une fois de plus de découvrir de nouveaux adversaires et des combats violents !

Une multitude de personnages

C’est l’une des qualités (et l’un des défauts) de Kengan Ashura ! Il y a énormément de personnages secondaires, l’auteur prend tout de même le temps de les introduire, de parfois faire un retour en arrière pour nous expliquer leur passé, leurs affinités ou non avec les sociétés..

Mais avant que le tournoi démarre vraiment, nous allons assister à une réunion entre tous les PDG. Le but est simple : déterminer l’ordre des combats, tout est lié au hasard (ou presque). Comme souvent dans les tournois, les auteurs doivent trouver le bon rythme et ne pas lasser le lecteur. Car finalement nous allons assister à un enchainement de bastons entre différentes équipes. L’avantage c’est la mise en avant d’autres combattants que Tokita, souvent aperçus dans les précédents tomes.

Des combats violents, toujours !

Le tome 6 nous propose surtout un combat entre le colossale Adam Dudley et le jeune (et bien plus frêle) Cosmo Imai. Encore une fois, difficile de déterminer l’issue du combat, mais une chose à bien retenir : rien n’est jamais acquis d’avance ! Même si le combat semble terminé, il faut resté concentré jusqu’au bout sous peine de se faire défoncer ! Le mix entre bastons et informations est toujours aussi bon d’ailleurs, j’aime en savoir plus sur les différents combattants ou sur les sociétés. C’est d’ailleurs drôle de voir certains noms de sociétés (très proche de Nintendo ou Panasonic par exemple).

Une fois de plus la lecture de Kengan Ashura est ULTRA plaisante. Le dessin est incroyable, c’est une violence folle et j’ai qu’une envie a chaque fin de tome : lire la suite ! La licence se termine en 27 tomes pour info.

Quelques planches (tome 1) :

Kengan Ashura – Auteurs : DAROMEON (dessins) & SANDROVICH Yabako (scénario) – Éditeur : Meian édition – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 6,95 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 17/ 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.