novembre

10

Test : Les gardiens de la galaxie. Plus fort, plus fun que les Avengers ?

Par Stommy_Cop

On ne va pas se mentir. Le jeu vidéo sur les aventures des Avengers n’a pas enthousiasmer les foules et les critiques. Moi le premier je suis resté sur ma faim et une sorte d’overdose de super-héros m’a pris. Cependant, quand on tombe de cheval il faut remonter aussitôt. C’est ce qu’a fait Square enix avec Les gardiens de la galaxie. Ce sont des anti-héros très particulier avec un univers propre à eux. Les comics le démontre et les films encore plus. Il ne faut donc pas se rater et surtout se rattraper des Avengers. Pari réussi ?

Je s’appelle Groot

Embarquez pour une virée déjantée à travers la galaxie dans cette version inédite de Marvel’s Les gardiens de la galaxie. Dans ce jeu à la troisième personne, vous incarnez Star-Lord, et grâce à votre autorité (parfois douteuse) et à votre audace, vous avez convaincu une bande de héros improbables de se joindre à vous. Un crétin (sûrement pas vous) a déclenché une série d’événements catastrophiques et vous êtes le seul à pouvoir fédérer les Gardiens assez longtemps pour empêcher un désastre interplanétaire.

Je s’appelle Groot ?

Il faut vite comprendre que dans Les gardiens de la galaxie, nous ne sommes pas dans les films du MCU (quoique…). C’est une histoire totalement inédite. Comme pour les Avengers, Square enix nous propose ses propres visages de nos gardiens. Cependant nous restons bien avec l’équipe d’origine. Star Lord, Rocket, Groot, Drax et Gamora. Je trouve cela très bien de voir les personnages interprétés par d’autres visages. Cela permet de ne pas se mélanger avec les films et les acteurs connus. Voyons cela comme un univers parallèle tout en gardant l’esprit du groupe. Nous sommes donc bien éloigné du MCU et cela permet au jeu de totalement s’émanciper. D’ailleurs dans Les gardiens de la galaxie, Drax a tué Thanos. C’est dire…

Je s’appelle Groot

L’aventure commence au moment où on retrouve nos gardiens de la galaxie formant une jeune équipe pas tout à fait fusionnelle. Néanmoins, on y incarne Star Lord en chef de file qui essaye de colmater tout cela. Après s’être fait arrêter par les Nova, police galactique, et pris une grosse amende nos gardiens vont écumer l’espace pour trouver l’argent et régler cette dette.

Le scénario est totalement dans l’esprit de nos héros et nous entraîne  dans des aventures toutes rocambolesques les unes après les autres. Le jeu est blindé d’humour et j’ai eu de gros fous rires à jouer. Là où c’est très fort, c’est que ce n’est pas que lors des cinématiques. Tout du long du jeu les personnages se parlent comme-ci nous, joueurs, nous n’étions pas là. J’ai ce sentiment en jouant, d’être devant un film et de regarder un reboot des gardiens de la galaxie.

Je s’appelle Groot

Diriger une équipe de 5 personnages n’est pas une chose aisée. Les gardiens de la galaxie nous proposent un gameplay simple et je dois dire, vraiment efficace. Chaque héros se greffe petit à petit et nous laisse le temps de nous habituer à ses attaques. En revanche, vous n’allez pas les diriger à proprement parler. Ils restent autonomes et vont et viennent comme bon leur semble en bon PNJ. Cependant dans les phases de combat, ils exécuteront vos ordres et lanceront leurs attaques selon vos bon vouloir. Si vous ne faites rien, ils se battront à vos côtés, mais seront moins fort et vous devrez très régulièrement les réanimer.

Le jeu est vraiment fait pour travailler en équipe. Dans les phases de combat ou celles de balades dans les niveaux. Pour moi le gameplay est vraiment top et intuitif. Et la possibilité de faire évoluer les personnages rajoute du punch à tout cela. Donc cette évolution va nous donner envie d’explorer les maps et trouver les items nous permettant de débloquer toutes les compétences. Ainsi nos gardiens seront au mieux pour vous aider à combattre tous les boss se mettant en travers de votre route.

Je s’appelle Groot

Premièrement, nous avons vraiment passé un cap niveau graphisme. Cette génération de console est vraiment un bonheur pour les yeux. Néanmoins, Les gardiens de la galaxie n’est pas non plus une grosse claque visuelle. Les personnages sont finement détaillés et les visages très expressifs. Cependant, je dois noter que certains paysages ne sont pas tous bien détaillés et manque de la finesse que possède les héros. Il faut dire que l’ensemble est vivant et qu’on nous propose des panoramiques le plus détaillé possible. Le manque de maîtrise totale de la PS5 peut expliquer cela.

Si les graphismes ne sont pas tous au même niveau il reste un élément qui lui est au-dessus du lot. La bande son du jeu est juste sublime. Totalement année 80 vous pouvez avoir par exemple : Take on me de a-ha, Holding out for a hero de Bonnie Tyler, Wake me up before you go go de Wham!, Call Me de Blondie. Une tuerie. Et en plus vous pouvez écouter ce qui vous chante dans le milano, votre vaisseau.

Je s’appelle Groot

Pour conclure, je dois avouer que Les gardiens de la galaxie sont un véritable coup de coeur. Certes il n’est pas parfait et j’ai rencontré des bugs de collisions et autres décalages entre le mouvement des lèvres et les voix françaises. Néanmoins, le reste est tellement top que j’en tiens même pas rigueur. Et puis les mises à jour servent bien à ça non ?

Ma note : 18/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.