Avis manga : Kaiju N°8 – Tome 7

Déjà le tome 7 pour la licence Kaiju N°8, une licence que j’apprécie énormément ! J’ai hâte de découvrir l’animé d’ailleurs, je pense que ça va sincèrement cartonner. Ce tome 7 est vraiment incroyable, une fois de plus. Nous retrouvons Kafka face au Kaiju N°9 qui semble monstrueusement puissant. Surtout qu’il a absorbé le directeur Isao Shinomiya. Tout le monde tente de récupérer son corps, de le venger, d’éclater le Kaiju N°9, mais l’ennemi est puissant, trop puissant, même pour Kafka, Kikoru et Narumi.

Comme toujours, la lecture du manga Kaiju N°8 est ultra plaisante. Le rythme est soutenu, les informations intéressantes et l’auteur dévoile petit à petit à la fois de nouveaux personnages, mais aussi des révélations importantes. Chacun essaye de devenir meilleur, chacun va vouloir éliminer le N°9. Mais franchement, ça s’annonce compliqué. On va par exemple apprendre que le N°9 à lui-même conçut le N°10, un Kaiju ultra puissant qui a été vaincu avec difficulté. Un Kaiju prisonnier qui va faire quelques révélations étonnantes et importantes. Notamment qu’il est une version bêta, pas totalement parfaite ni au summum de la puissance. Oui, ça fait peur à tout le monde et chacun essaye de trouver des solutions.

Chacun cherche à trouver des solutions face au N°9

Narumi cherche à devenir plus puissant et le seul moyen va être d’absorber l’arme d’un Kaiju, mais laquelle ? Et surtout, va t’il pouvoir survivre à cette étape ? Pour lui c’est le seul moyen de devenir plus fort et de venger le directeur. On va aussi retrouver sa fille, Kiroku, dévasté par la nouvelle, qui veut tout faire pour venger son père et devenir plus puissante. Nous allons aussi découvrir que Kafka, à force de se transformer, commence à devenir un Kaiju et cela semble irréversible.. Ses transformations et son temps semblent limités donc…

On a aussi remarqué qu’habituellement les différentes forces anti-kaiju sont assez peu amicale entre-elles. Mais cette fois-ci, il va falloir faire un effort, penser collectif, s’unir et combattre ensemble le N°9, c’est clairement la seule solution. D’ailleurs, l’auteur met en avant un personnage mis de côté depuis quelques chapitres : Reno ICHIKAWA. L’ancien collègue de Kafka, il est surtout un grand espoir pour le futur. Sera t’il à la hauteur des espérances ? C’est ce que nous allons découvrir dans les prochains chapitres. J’ai hâte de lire la suite de Kaiju N°8 !

Quelques planches (tome 7) :

Kaiju N°8 – Auteur : MATSUMOTO Naoya – Éditeur : Kazé – Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 6.99 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : Swimming Ace (Tome 3)
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn