avril

01

Avis manga : Granblue Fantasy (Tome 2)

Par Nitsu

Après un premier tome plein de promesses, plongeons-nous dans la suite des aventures de Gran. Pour rappel, Granblue Fantasy est un shonen qui conte le parcours de Gran, jeune garçon vivant dans un monde battit d’îles flottantes. A la recherche de son père, il rêve de conquérir Estalucia, l’ile aux étoiles légendaires où il est censé l’attendre. Ses aventures sont accompagnées de son petit dragon appelé Vyrn.

Dans le premier tome, il fait la rencontre de Lyria, de son pouvoir et se retrouve lié à elle après qu’elle lui ait sauvé la vie (elle est capable de contrôler les créatures primordiales). Cherchant à échapper à l’empire Erste, ils embarquent dans un vaisseau mais s’échouent rapidement sur l’archipel de Port Breeze, ils font alors la rencontre de Rackam, seul timonier (pilote) disponible, qu’ils vont essayer de rallier à leur équipage. Le tome se terminait alors par une réponse négative du pilote, bien déterminé à ne plus jamais naviguer.

Alors que nous apporte la suite des aventures ? Ce tome 2 est en partie concentré sur Rackam et son passé, on y découvre les raisons de sa perte d’envie de naviguer, on en apprend aussi plus sur les habitants de l’ile et sur le vaisseau abandonné. Mais nos héros vont vite devoir réagir lorsque l’empire va déchainer la puissance de Tiamat, la déesse chargée de réguler les vents de l’archipel. Forcés de se battre afin de sauver tous les habitants, Rackam va se joindre à nos héros et leurs pouvoirs pour mettre fin aux tempêtes, ressortant alors son vaisseau abandonné ; le Grand-Cypher. Gran et Lyria seront ils en mesure de calmer la colère de Tiamat avec l’aide de leur nouveau compagnon ?

Toujours aussi beau, clair dans les combats, ultra détaillé, ce tome 2 de Granblue Fantasy suit la lancée du premier. Rackam, sur qui le tome est centré, est bourré de charisme, attachant, et surtout tellement stylé. Comme pour son prédécesseur, à peine les premières pages lues vous vous retrouverez plongés dans l’histoire. Malgré un scénario un peu trop évident, les éléments s’enchainent bien, l’équipage prend forme et l’histoire avance. Encore une fois très peu de temps mort ou d’informations inutiles susceptibles de ralentir l’histoire. L’univers me plait toujours autant, ça donnerait clairement envie d’y être.

Au final, une suite toujours aussi plaisante à lire, ce deuxième tome de Grandblue Fantasy est tout aussi bon que le premier, l’histoire ne risque pas de s’arrêter d’aussi tôt et c’est tant mieux !

Quelques planches (du tome 2):

Granblue Fantasy – Auteur : Fugestu Makoto (scénario) – Cocho (dessins)– Éditeur : Pika – Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 7.20 € frais de port inclus. Ma note pour le tome 1 : 4 / 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.