Avis manga : Golden Guy – Tome 1

Encore une nouvelle licence chez Mangetsu avec Golden Guy. L’éditeur enchaine les pépites comme dernièrement avec Coq de baston ou l’incroyable Ao Ashi. Golden Guy, c’est typiquement une licence faite pour moi, rien qu’en voyant la couverture je suis hypé. Un mec stylé, charismatique, avec des cicatrices, un flingue à la main et un air badass… Vraiment, c’est pour moi. En bonus le logo est imprimé avec une magnifique dorure. Pour le moment et pour information Golden Guy propose 6 tomes au Japon.

Comme toujours à travers un premier tome, vous ne trouverez aucun spoil. Le but est toujours le même, vous donner envie (ou pas) de découvrir par vous même l’histoire. Je vais juste vous éclairer. Mais un indice : foncez l’acheter si vous aimez ce genre de seinen bien badass mélangeant ambiance mafieuse, baston et camaraderie.

Dès le premier tome, j’en ai pris plein la gueule. On va découvrir Gai Sakurai, le personnage principal de ce manga, le chef du clan Osaragi, un groupe rattaché au puissant gang de Yokohama plus connu sous le nom de « famille Kikaku ». Comme dans toutes les familles, il peut y avoir quelques différents… C’est rapidement ce que nous allons constater.

De l’action, de la violence et une intrigue intéressante pour Golden Guy

Nous allons découvrir que le clan Akane, qui fait pourtant parti de la même famille, ne semble pas être en bon terme avec le clan Osaragi et son chef Gai. Quelques petits coups-bas, c’est pas bien grave ?! Mais tout va changer quand l’un des membres du clan Osaragi se fait tuer. Le sang ne fait qu’un tour dans la tête de Gai, il accuse tout de suite le clan Akane.

On va surtout rapidement découvrir que le clan Akane s’intéresse surtout à une chose : le légendaire trésor caché des Tokugawa. Ils supposent qu’il est caché chez les Osaragi. Mais Gai et sa famille comme il l’aime l’appeler, ne semble ni au courant, ni s’y intéresser. Pourtant cette intrigue va clairement être l’élément important de l’histoire. Une histoire riche en énigmes ou se mêlent jalousie, violence et fatalité.

Visuellement,  je suis totalement fan de ce premier tome. On y retrouve tout ce que j’aime : des personnages charismatiques, avec Gai qui est incroyable en soit. De la violence, de l’action, une ambiance pesante entre les différents clans et des énigmes. Un mélange parfait à mes yeux. Le dessin de l’auteur Jun Watanabe est aussi l’un des atouts de cette licence, c’est précis, diversifié, bien réalisé, bien maitrisé. Bref, Golden Guy, à travers son premier tome, s’impose déjà comme une licence essentielle à posseder chez soit.

Quelques planches (du tome 1):

© Jun Watanabe (NIHONBUNGEISHA)

Golden Guy – Auteur : Jun Watanabe– Éditeur : Mangetsu- Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7.95 € frais de port inclus.  Ma note pour ce tome : 18/20

Découvrez aussi   Netflix - Ma sélection de manga !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn