Avis manga : Baki the grappler – Tome 1

Annoncé il y a quelques semaines par Meian, Baki The Grappler débarquera en France le 16 août prochain. Mais comme Meian à l’habitude de faire plaisir à ses lecteurs, les quatre premiers tomes de cette licence étaient disponibles à la Japan Expo ! J’ai eu l’occasion de récupérer ça (avec quelques autres tomes) et je me suis rapidement plongé dans cette nouvelle licence. Ça me fait vraiment penser à Kengan Ashura : de la baston et de la baston. Tout ce que j’aime !

Baki The Grappler débarque en perfect edition !

Meian propose directement à ses lecteurs une perfect édition pour Baki The Grappler, en plus d’être plaisant pour le lecteur, c’est aussi un excellent moyen de sublimer cette licence. Cette histoire se terminera d’ailleurs en 24 tomes. Qu’est-ce qu’une perfect édition ? C’est un format plus grand (A5 : 21×14,8cm), du papier Munken (gage de qualité), +/- 340 pages et quelques pages en couleurs. En bonus : des couvertures sublimes via les illustrations et l’impression.

Vraiment, Baki The Grappler, c’est typiquement le genre de licence que je vais adorer. De la bagarre, rien que de la bagarre. Bon ok, il y a toujours une histoire de fond, mais la bagarre reste l’élément essentiel dans ce manga. Comme d’habitude, à travers ma critique du tome 1, vous ne trouverez aucun spoil, le but étant de vous donner envie (ou non) de découvrir l’œuvre.

Nous allons découvrir Baki Hanma, il participer pour la première fois à un tournoi de karaté. Il arrive donc avec sa ceinture blanche et se retrouve rapidement en face de ceintures noires, des bonhommes avec de l’expérience. Mais nous allons surtout découvrir rapidement que Baki, c’est pas n’importe qui. Il va rapidement nous montrer et montrer au monde sa puissance. C’est un monstre, véritablement un monstre. Il est puissant, rapide, surprenant, intelligent. J’ai du mal a lui trouver un défaut. Il frappe fort, très fort, trop fort pour ses adversaires.

Quand la violence porte un nom

Il va se faire remarquer rapidement et nous allons nous-même rapidement découvrir qu’il n’est pas n’importe qui. Il est le fils de l’un (si pas LE) des plus puissants combattants de cette planète. Son objectif ? Devenir l’homme le plus fort sur Terre… Pour ça rien de plus simple : il faut démonter tous les autres. Visuellement, Baki The Grappler est magnifique. C’est rythmé, dynamique, bien dessiné, bien pensé. L’auteur abuse pour notre plus grand plaisir de pleine planche ou même de double page, j’adore. J’ai dévoré le tome 1 avec beaucoup de plaisir…Tellement que le lendemain j’enchainais avec la suite. Bref, si vous aimez la bagarre, vous allez adorer Baki The Grappler.

Baki The Grappler – Auteur : Keisuke Itagaki – Éditeur : Meian – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 12,95 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : Red eyes sword Zero (tome 1)
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn