Avis manga : From the red Fog – Tome 1

Nouvelle licence chez Panini Manga avec From the red Fog, une licence publié en 4 tomes au Japon. Vous connaissez l’éditeur pour certains titres comme Demon Slayer, BEM (du même auteur d’ailleurs) ou encore Sidooh. Avec From the red Fog, soyez prêt à plonger dans une ambiance oppressante dans l’Angleterre du 19ème siècle.

Je m’attendais pas à une licence aussi violente tant sur le point physique que psychologique. Cette plongée dans l’Angleterre du 19ème siècle à travers un gamin nommé Ruwanda est vraiment intéressante.

Nous allons donc découvrir Ruwanda, un enfant élevé caché par sa mère. Il vit dans le sous sol, ne voit jamais la lumière du jour. Il arrive à s’instruire toute seul via quelques bouquins, mais il a aucun contact avec le monde extérieure. Même avec sa mère, aucun contact, d’ailleurs elle lui répète souvent : je n’ai jamais voulu de toi. Il a aucun amour maternel, aucun amour pour les humains tout court d’ailleurs. Sa mission ? Retirer le sang des cadavres que sa mère lui apporte. Oui c’est gore, c’est malsain.

On ne nait pas monstre, on le devient

« On ne nait pas monstre, on le devient ». C’est un diction qui va très bien a Ruwanda. Mais quel avenir peut il avoir quand il a vécu la majeure partie de sa vie (son enfance), dans un sous sol, sous les ordres de sa mère, à dépouiller des cadavres et dans un second temps à tuer le peu de personne qu’il a rencontré (principalement ses nounous). Il a une adoration pour le sang, pour le meurtre. D’un côté, il ne connait que ça. Difficile d’avoir une relation humain différente. A la mort (supposée ?) de sa mère, le voila orphelin, il vagabonde et va terminer dans un orphelinat entouré d’autres enfants. Malgré un adulte bienveillant au jamais, rien ne va se dérouler comme prévu, l’appel du sang est trop fort pour Ruwanda j’ai l’impression.

Mais surtout, il ne s’arrête pas en si bon chemin. Tout est prétexte pour tuer des gens finalement. Il faut dire qu’il ne sait faire que ça. Son meilleur ami ? son couteau. La suite ne s’annonce pas plus rose quand il rencontra M. Midwinter, un gentleman qui lui offre un avenir en lui ouvrant des perspectives professionnelles… Mais adaptées à ses envies : tuer ! Il va aussi faire la connaissance d’Ivan, un jeune pickpocket qui va devenir en quelque sorte son collègue…

Une histoire sombre dans une Angleterre déchirée !

Bref, l’aventure ne fait que commencer pour Ruwanda mais tout ça nous plonge dans un monde déchirant opposant la richesse à la misère, l’amour familiale au déchirement d’un jeune garçon qui ne connait que l’horreur.  Un premier tome convainquant, sombre et plutôt surprenant. Visuellement, on y retrouve bien le trait de NOHARA Mosae, j’aime assez bien dans l’ensemble. Une histoire qui s’annonce assez courte et qui pourrait clairement me plaire sur le long terme.

From the red Fog – Auteur : NOHARA Mosae –  Éditeur : Panini manga – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 8,29 € frais de port inclus.  Ma note pour ce tome : 15/20

Découvrez aussi   Avis manga : Tokyo Shinobi Squad - tome 1
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn