Avis manga : BEM – Tome 1

Toutes les semaines de nouvelles licences débarquent en France. C’est fou comme les temps changent et le monde évolue si vite. Il y a une vingtaine d’années finalement, les passionnés de manga devaient compter sur quelques licences et quelques nouvelles licences de temps en temps sans énormément de communication autour. Désormais, il y a des nouvelles licences toutes les semaines et parfois une communication autour de certaines sorties complétement dingue. Aujourd’hui je vais surtout vous parler de BEM, une nouvelle licence chez Panini Manga qui se terminera en 3 tomes.

BEM : un manga basé sur le nouvel animé de la série Yokai Ningen BEM

C’est une vielle licence culte (première publication en 1968) qui débarque de nouveau en manga (et à travers un animé) en France ce 9 février dernier. Nous découvrons la ville porturaire de Libra-City. Une ville séparée en deux zones : la zone dite upper (pour les riches) et l’outside (pour les pauvres et criminels). Comme souvent, les habitants du côté upper se tiennent à l’écart de l’outside, ignorant ainsi tout ce qui s’y passe. Libra-city est entre les mains d’une organisation criminelle appelée l’Assemblée invisible qui crée des « hommes fantômes », des humains améliorés comme les héros de ce manga : Bem, Bela et Belo. Ces trois personnages principaux, contrairement aux autres « monstres » œuvrent pour le bien en combattant leurs semblables.

Adapté plusieurs fois à la télé, au cinéma ou au théâtre, cette série est considérée comme un véritable chef d’œuvre

Le premier tome comme toujours pose les bases du scénario. Mais la série se terminant en seulement 3 tomes, on va rapidement apprendre des informations importantes mais aussi découvrir les personnages principaux. D’un côté, on y découvrez principalement le côté outside de la ville, la ou la criminalité est au plus haut, la ou les monstres se font plaisir. On y voit surtout un monde gangrené par la mafia, les monstres et les ripoux. On va rapidement découvrir Sonia, un agent de police qui vient du côté upper mais qui débarque de l’autre côté en gage de « punition » par sa hiérarchie. Elle va découvrir un autre monde mais surtout un monde pollué par les ripoux. Elle ne compte pas se laissé faire mais surtout elle compte comprendre d’ou provient ces monstres. Elle va également rapidement découvrir l’un des trois héro.

BEM propose un dessin soigné, de l’action et un bon rythme. J’ai pour le moment encore quelques réserves, mais je pense que le tome 2 va accélerer le scénario et me plonger plus facilement dans l’ambiance afin de me faire découvrir cette fameuse œuvre qui cartonne au Japon de puis plus de 50 ans.

Quelques planches (tome 1) :

BEM © Mosae Nohara 2019 © A/BEM EM © Range Murata 2019 / HAKUSENSHA, INC., Tokyo.

BEM – Auteurs : Mosae Nohara (manga) – ADK Emotions (œuvre originale) – Range Murata (character design) – Éditeur : Panini – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 6,90 € frais de port inclus. Ma note pour ce premier tome : 14/ 20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne