mars

20

Avis comics : Snotgirl (Tome 1)

Par Stommy_Cop

Vous commencez à être habitué au blog à lire nos avis sur les comics que nous recevons de part notre partenariat avec les Editions Glénat. Aujourd’hui c’est Snotgirl qu’ils nous font parvenir. A la lecture du synopsis et en feuilletant rapidement le livre je dois avouer que j’étais dubitatif. En effet, il fait très girly et je me demandais si j’étais la bonne cible pour cette lecture. Et j’ai pensé à toi lectrice fidèle du blog qui est tout aussi passionnée que les lecteurs masculins et il est donc tout à fait normal qu’on touche tous os lecteurs et de tout bords. Je me lance donc dans Snotgirl et arrivant à la fin du premier tome je ne suis plus aussi sur du public visé…

Synopsis

Lottie Person est une blogueuse mode hyper tendance de L. A. qui vit la vie parfaite – du moins, c’est ce qu’elle essaie de faire croire à tout son réseau. Mais la vérité, c’est que ses amis sont d’horribles personnes, que son petit copain l’a trompé avec une fille plus jeune, qu’elle a des allergies qu’elle ne contrôle pas, et qu’il se pourrait même qu’elle ait tué quelqu’un !

Direction artistique

Snotgirl est une création de Bryan O’Malley et de Leslie Hung. Bryan est un auteur canadien de comics, vous le connaissez peut-être si vous lisez le comlics culte Scott Pilgrim qui a été adapté au cinéma. Leslie est quand à elle américaine et une jeune illustratrice et dessinatrice de comics. Ce “mariage” donne donc naissance à Snotgirl. Ils ont été aidé par Mickey Quinn qui a été le coloriste  et Maré Odomo qui est le lettreur.

Sortez les mouchoirs

Avec Snotgirl on entre dans un monde de sang, de larmes et de morve. Oui oui de morve, car l’héroïne Lottie est atteinte d’allergies qui lui font couler le nez, et pas qu’un peu, d’où la morve et s’en cache comme elle peut. Et le stock de mouchoir y passe. Mais, ce n’est pas l’essence du comics, c’est une particularité de Lottie qui va l’amener à prendre un traitement via son nouveau médecin. Ce qui est intéressant dans les premières pages de lecture, c’est cette satire sur ce monde super connecté et dont les réseaux sociaux dirigent et nous impose nos choix de vie et nos décisions. Cette blogueuse super connue, qui est mal dans sa peau, se laisse diriger par ceux qui sont autour d’elle ou des commentaires sur son blog. Et on ne peut y voir ici qu’un reflet de la jeunesse d’aujourd’hui et même par les adultes il faut l’avouer.

Une rencontre qui change tout

Mais voilà, après cette vision de la vie de Lottie on rentre petit à petit dans le vif du sujet à savoir que notre héroïne a peut-être tué quelqu’un. Je vous laisse découvrir les circonstances, bien évidemment, et les conséquences sur sa paranoïa qui va la perturber totalement. Un chassé croisé de personnage, des sauts dans le temps vont nous bercer dans cette histoire qui va nous happer jusqu’au bout sans que l’on ne s’en rend compte au final. Notre blogueuse va rencontrer une autre blogueuse plus jeune dans le métier qui semble être enfin cette amie gentille qui l’aime vraiment pour ce qu’elle ait et pas pour ce qu’elle parait être.

Quelques pages (tome 1) : 

Conclusion

Après des premières pages très girly et ciblant clairement un public féminin, Snotgirl nous embarque dans son histoire de meurtre et de paranoïa et tout homme que je suis je dois avouer que j’ai hâte de lire le deuxième tome et avancer dans la vie de Lottie.

Ce tome est disponible au prix de 16,95 € frais de port inclus.  Ma note pour le tome 1 : 14 / 20

Une réponse à “Avis comics : Snotgirl (Tome 1)”

  1. […] des aventures de Lottie Person sont enfin entre mes mains, dans la conclusion du premier tome de Snotgirl, j’avais trouvé ce comics très girly en précisant bien que la cible était définitivement […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.