juillet

25

Test The crew 2 : une suite de haut vol ?

Par Stommy_Cop

Informations sur le jeu
Achetez-le

Enfin je l’ai dans les mains. The crew 2 est enfin là. Le premier épisode je l’avais épuré de fond en comble en coop à se tirer la bourre dans les chronos et dans les classements des courses. Avec un scénario intéressant sur la vengeance de votre frère assassiné par le meilleur pilote, vous deviez intégrer le crew et monter les échelons en battant un par un les lieutenants pour prendre leur place. Un scénario facile pour faire des courses de voitures mais ça tenait la route. Alors oui il y avait des missions qui étaient répétitives et surtout chiantes, mais dans l’ensemble pour une nouvelle licence c’était un début prometteur. Alors la version 2 donne quoi ?

Synopsis

Comme je vous ai dit plus haut le premier volet de The crew avait un bon petit scénario et j’attendais donc de The crew 2 la même chose, une suite de l’histoire ou un truc badass. Mais il semble que les développeurs ont choisi autre chose. C’est un peu dans l’air du temps et donc vous voici propulsez comme un jeune motivé à devenir célèbre en gagnant des followers en remportant des défis. Le but étant de devenir les top pilotes. Cela change complètement du premier jeu.

Impression à chaud

Ma première impression a été d’être déçu et d’avoir ce sentiment d’avoir un Forza Horizon avec des graphismes plus termes (Je joue sur PS4 simple). Enchaînement de courses sans véritable histoire juste à débloquer les premiers QG pour libérer les catégories de véhicule. J’ai vraiment paniqué à l’idée de transformer ce test en “Bref j’ai joué à…“. Mais une fois les quatre premiers QG ouvert The crew 2 libère son potentiel. Certes le scénario reste lui identique, mais la première mauvaise impression elle, elle disparaît et le plaisir du jeu se lance. Comme quoi il faut toujours persévérer.

Les gros point forts

Dans The crew 2 il faut surtout savoir (comme dans le premier) que c’est un monde ouvert, mais quand je dis monde ouvert c’est quand même toute la carte des Etats-unis. Rien que ça et certes ce n’est pas à échelle réelle, mais il vous faudra plus d’une demi-heure pour faire Californie à New-york en voiture. Mais pas que, en bateau, en avion et autres motos. Aucun détail n’a été oublié par les développeurs. Et au vu de tous les styles de véhicules disponibles il a fallu ne rien oublier sur terre, sur mer et dans les airs. The crew 2 est dynamique dans le paysage et sur les routes, un monde très vivant que ne possède pas Forza horizon par exemple. Et ce paysage parfois magnifique sert de terrain de jeu à une multitude de véhicule en tout genre. On a quatre catégories qui sont : Street Racing, Freestyle, Offroad, et Pro Racing. Elles regroupent une multitude de discipline au nombre de quatorze. Pour les débloquer il faudra gagner des followers et vous accéderez au  drift, courses d’hypercars, motocross, aerobatic, jetsprint, touring car, street race, rally raid, powerboat, monster trucks etc… de quoi s’amuser et passer de longues heures sur le jeu.

Gameplay

Quand on a autant de catégories de véhicules différents on peut craindre une maniabilité approximative surtout dans les avions et bateaux. Mais je peux dire de suite que ça va très bien dans l’ensemble. On est pas dans une simulation de conduite mais dans de l’arcade et c’est le style de conduite qui me va bien. Le seul truc dérangeant dans The crew 2 reste pour moi la moto. Il n’est pas évident de tomber et du coup on peut largement attaquer sans trop de risques de tomber. J’ai trouvé les contacts assez légers et en cross rouler sur les pneus enterrés pour faire le circuit ne fait nullement réagir la moto. Il y a eu ce jour une mise à jour du jeu. Ubisoft comme à son habitude va nous corriger ces petits détails car clairement cela en est. La sensation de vitesse en revanche est bien présente et c’est toujours aussi grisant. Les courses d’avions sont vraiment très funégalement et pas forcément évident à prendre en main, mais une fois fait les acrobaties sortent toutes seules.

Conclusion

The crew 2 est un énorme bac à sable ou la liberté est totale. A 100%. Certes il n’est pas le jeu ultime niveau graphisme et avec sa conduite très arcade qui pourrait déplaire aux puristes, mais il est plus qu’agréable et une fois la manette (ou le volant) en main vous aurez du mal à la (le) lâcher. C’est le jeu de conduite que j’attendais sur ma PS4 et je ne suis pas déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.