mars

09

Test Super Mario 3D world + Bowser’s fury : Chat alors!

Par Stommy_Cop

Les 35 ans du plombier moustachu le plus connu sur Terre continuent avec la sortie (le portage ?) de Super Mario 3D wolrd + Bowser’s fury sur la Nintendo Switch. Si le premier est un jeu bien connu pour les possesseurs de WiiU, il faut dire que Bowser’s fury est une totale nouveauté et au vu des vidéos de gameplay j’avais vraiment hâte de m’y lancer et de voir enfin de la vraie nouveauté dans la licence Mario bros. Conquis ?

Synopsis

On va pas se le cacher, comme souvent ce n’est pas le scénario qui fait la force d’un Mario. Cette fois-ci nous n’allons pas sauver la princesse à chaque stage mais bien des “Libella” enfermées dans des bouteilles. Chaque Libella va d’ailleurs nous ouvrir la porte du prochain stage, ainsi de suite. Chaque stage a son propre univers, tantôt vous êtes dans un univers ensoleillé, tantôt vous êtes dans un endroit plus désertique. Il existe plus de 80 niveaux, vous allez donc passer pas mal de temps dans l’univers des Libella, encore plus de temps si vous souhaitez tout découvrir et tout débloquer. Il existe des niveaux secrets, mais également de nouveaux éléments à débloquer comme les fameuses étoiles vertes obligatoires si vous souhaitez affronter le boss du stage

Nouveau Mario ?

Je fais l’impasse sur le synopsis de Super Mario 3D world qui comme d’habitude n’a rien de sensass, mais ce n’est vraiment pas l’intérêt des Mario on ne va pas se mentir. Après la sortie de New Mario bros U deluxe sur Switch, qui avait un peu déçu Gohan par le manque de prise de risque de Big N avec un simple portage en améliorant juste les graphismes, nous avions eu droit à l’excellent compilation de Super Mario 3D All-stars qui même si elle innovait pas pas plus que ça, elle avait le mérite d’accueillir des musts de Mario en 3D sur la Switch. C’est donc autour de Super Mario 3D world de débarquer sur notre console hybride, mais il ne débarque pas seul car il est accompagné de Bowser’s fury et j’y reviendrai plus bas. Autant le dire de suite Super Mario 3D world est le portage simple de la version WiiU, mais en prenant en compte la puissance de la Switch. On a donc droit à des graphismes bien plus jolis et surtout plus net qui nous évite la flou d’époque et la nouveauté vient du fait de pouvoir jouer à quatre sur un même écran en mode on-line. Bien sur en local c’est toujours d’actualité. Donc il ne faut pas vous attendre à de la nouveauté de ce côté de là et Nintendo a été même jusqu’à garder le côté capricieux e la caméra.

Bowser’s fury

C’est vraiment le jeu (?) que j’attendais. Rien que le fait de voir Mario en mode Super Saiyen à travers les vidéos de gameplay me faisais rêver. Oui bon je sais que c’est pas vraiment en super Saiyen qu’il était mais en immense chat pour combattre Bowser tout aussi grand, mais le clin d’œil est bien présent. Mais au final c’est quoi Bowser’s fury ? Totalement un nouveau jeu qui nous met en avant un nouvel univers ou bébé Bowser va nous demander de l’aider à sauver son père qui est hors de contrôle à cause d’une matière noire visqueuse. Comme Mario est toujours la bonne pomme il ne va pas mettre longtemps à accepter. Pour une fois on aurait presque un bon scénario et on ne va pas bouder son plaisir. Bowser’s fury sera donc un combat entre Mario et son ennemi juré dans un monde en total open-world. Pas de niveau en ouverture un peu comme dans Mario 64 ou même Mario Odyssey, mais un monde ouvert ou vous pourrez aller ou bon vous semble.

C’est comment ?

Pour commencer graphiquement c’est très beau, fluide et aucun ralentissement n’a été me déranger malgré le nombre d’animation présente à l’écran. La Switch crache ses poumons et c’est tant mieux. Bowser est splendide dans sa colère et Mario en mode rageux est tout aussi beau. Sur votre télévision c’est du tonnerre. En revanche en mode portable c’est pas la même. Des clignotements sont visibles et on ressent bien la chute du framerate. Niveau gameplay Bowser’s fury est vraiment agréable et vous aurez le choix d’utiliser bébé Bowser en mode automatique ou mi-automatique ou pas du tout. Je ne peux que vous conseiller de choisir l’un des deux derniers choix car en mode automatique il va tout vous faire et même battre les ennemis. Vous allez alterner les passages plateformes pour récupérer les astres félins, (des têtes de chat rouge) qui vont allumer les phares des iles pour dissiper la matière noire, avec le réveil de Bowser qui crachera des flammes et jettera des blocs de feu pour essayer de vous tuer. Tout se mélange bien entre phase plateforme et combat contre lui. J’ai pris beaucoup de plaisir dans Bowser’s fury.

Conclusion

Même si vous aviez déjà fait Super Mario 3D world sur WiiU, c’est toujours un plaisir de se refaire un Mario on ne va pas se mentir. Surtout quand il est de cette qualité. Si en plus on a la chance d’avoir un second jeu qui lui est nouveau comme Bowser’s fury je ne peux que vous conseiller de foncer. L’ensemble vous prendra une vingtaine d’heure de jeu. Mais si vous désirez les faire à 100% c’est une autre histoire… Super Mario 3D world : 18/20 & Bowser’s Fury : 17/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.