avril

20

Test Outriders : Un TPS The 100 à la sauce Avatar ?

Par Stommy_Cop

Les jeux commencent enfin à arriver sur nos consoles dernière génération. Il faut l’avouer c’est le calme plat et j’allumais rarement ma Xbox série X et on a de quoi se demander pourquoi on voulait absolument avoir nos consoles day one… La passion ne s’explique pas, elle se vit. Bref, voilà que débarque Outriders qui s’annonce explosif avec des graphismes magnifiques et une ambiance punk interplanétaire. Quinze jours après sa sortie la hype est-elle toujours là ?

Synopsis

Après avoir vidé la Terre de toutes ses ressources utilisables, l’humanité a fortuitement découvert la planète Enoch, qui est parfaite pour accueillir la vie humaine. Cette tentative de colonisation de la planète n’en est qu’à ses débuts, et vous et votre groupe de compatriotes suivez un mystérieux signal pour découvrir de quoi il s’agit et qui l’envoie. Tout à coup, l’expédition est perturbée par une mystérieuse tempête d’énergie qu’ils appellent “l’Anomalie”. L’Anomalie s’avère être une tempête qui, à la moindre occasion, vous dévorera, et si elle ne le fait pas, elle vous fera muter ! Les mutations ne sont pas toutes mauvaises, cependant, et les habitants et les colons d’Enoch se retrouvent avec une variété de superpouvoirs.

Première impression

Je dois avouer que les premières impressions étaient excellentes. Du moins la première heure. Il faut dire qu’une fois passé l’introduction qui donne envie de se lancer dans l’aventure, je me suis retrouvé pendant deux à trois jours face aux problèmes de serveurs qui étaient surchargés et donc impossible de se connecter. Et je me pose toujours cette question : Pourquoi quand on a un mode solo on doit obligatoirement se connecter pour jouer ? Alors certes oui c’est précisé lors de l’achat, et Outriders orienté co-op, mais si tu veux le faire tout seul isolé du monde, pourquoi ne pas avoir cette possibilité de faire du off-line ? Surtout quand le réseau et en l’occurrence les serveurs ne suivent pas. Si encore le début du jeu était pas terrible, tu peux te dire que bon c’est pas grave ça a l’air nul, mais là non. Frustrant. Heureusement les serveurs commencent à bien fonctionner et j’ai pu me lancer dans l’exploration d’Enoch la nouvelle Terre.

Graphismes

Je n’avais pas encore de télévision 4K quand je me suis lancé dans Outriders, et je dois avouer que je trouvais le jeu beau avec de très belles profondeurs mais pas le truc de ouf que je suis en droit d’attendre pour un jeu en développement depuis 2015 et qui est prévu sur le nextgen. Et puis la 4K arriva, et là j’ai vu clairement une grosse différence de netteté, de fluidité, de profondeur. Je ne dirais pas que j’avais un autre jeu sous les yeux, mais on sens bien la différence et c’est quand-même plus agréable. La modélisation de la planète Enoch est superbe, c’est feuillu et vivant. En revanche les zones d’actions dans Outriders semblent vide et trop espacé, surement pour permettre les passages de gun fight plus librement, et manque de consistance. Je dois dire que les ennemis sont trop régulièrement identiques et créé ce sentiment de déjà trop régulièrement. Autant la faune et la flore c’est logique, autant les ennemis humains auraient du avoir une panoplie plus importante. Après l’ensemble marche bien et le tout est vraiment très beau.

Gameplay

Pas de secret dans Outriders c’est du classique dans le TPS accès RPG. On va vous donner la possibilité de créer et de personnaliser votre Outriders comme bon vous semble, même si on a déjà vu bien mieux à ce niveau là, et de choisir une classe de héros qui va identifier comment vous aller jouer durant tout le jeu. Vous aurez donc le choix entre Technomage, Pyromage, Illusionniste et Telluriste. Chacune avec ses forces et on va dire ses faiblesses. Le choix de départ est irrévocable et vous devrez faire avec jusqu’au bout (en mode solo l’histoire se fait en une petite vingtaine d’heure). Là ou il y a de l’originalité c’est dans la façon de récupérer de la vie. Forcément vous allez en perdre et c’est lié à votre classe que vous aurez la façon d’en récupérer. Fini les trousses de secours et autres items de up. Il faudra tuer et tuer pour remonter votre vie. Mais c’est dans la manière que cela change. Comme dans tout RPG vous allez monter en puissance, looter des armes et équipements, les modifier, les améliorer, les vendre ou les démonter. Rien ne manque. Les combats sont toujours plus ou moins les mêmes et répétitifs mais l’IA est vraiment bonne car les ennemis chercheront toujours à vous contourner et il ne faudra jamais rester immobile.

Conclusion

Je n’étais pas loin du coup de cœur pour Outriders, mais certains bugs, missions annexes impossibles à suivre, serveur injoignable, sauvegarde qui merde etc, sont encore trop présents même s’ils n’enlèvent pas le plaisir de jouer et je pense que vous pouvez vous lancer dans cette aventure prévue pour le co-op et pour le coup là c’est réussi. Grand plaisir avec deux potes. Ma note : 15/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.