Test Horizon Forbidden West : Une suite de bonne Aloy ?

Depuis 2017 j’attends la suite de Horizon Zero Dawn. Une nouvelle licence qui a bien chamboulé les codes. Certes certains défauts étaient présents, néanmoins c’était une très belle claque. Le scénario était vraiment bien ficelé et nous tenait en haleine. Voilà donc que débarque Horizon Forbidden West suite directe. Portée sur la nouvelle et puissante PS5, cette suite promettait des graphismes de fous. Cependant, le scénario aurait il encore des choses à nous faire découvrir ? Partons donc dans l’ouest interdit découvrir tout ça.

Synopsis

La terre se meurt. Alors que de nouvelles machines redoutables rôdent autour de leurs frontières, de violentes tempêtes et une peste incontrôlable déciment ce qu’il reste de l’humanité. La vie sur Terre fait face à une nouvelle extinction et personne n’en connaît la raison. C’est à Aloy de découvrir ce qui se cache derrière ces menaces afin de restaurer l’ordre et l’équilibre du monde. Au cours de son voyage, elle doit retrouver d’anciens amis, forger des alliances avec de nouvelles factions en guerre et lever le voile sur l’héritage des temps anciens, tout en essayant de garder une longueur d’avance sur un ennemi à priori invincible.

Premières impressions

J’étais un peu « mort de faim » d’avoir un jeu sur PS5 qui m’en mette plein les yeux. Certes il y a eu l’excellent Ratchet et Clank. Cependant il faut dire qu’on s’ennuie un peu et on attends tous un grand jeu. Horizon Forbidden West débarque avec plein de promesse. J’ai pris le parti de ne pas rejouer à Horizon Zero Dawn et faire comme-ci je découvrais la licence. Cependant j’ai vite senti que le gameplay me revenait facilement. C’est tellement fluide et bien pensé que c’est comme le vélo. Cela ne s’oublie pas. Et quand on le découvre il s’apprend très vite. Néanmoins je rêve d’un jeu qui te garde la sauvegarde de l’épisode d’avant et reprend avec les équipements possédés. J’imagine que cela rendrai l’expérience du jeu différente selon les joueurs.

C’est comment ?

Graphiquement je n’étais pas très inquiet vu la qualité du premier, Horizon Forbidden West serait forcément du lourd. J’y reviendrai plus tard. Ma crainte première restait le scénario. Tant de surprises dans Horizon Zero Dawn et de révélations. Que restait il à découvrir ? Nous nous retrouvons 6 mois après la fin de HZD et nous savions tout de l’origine d’Aloy et le fruit de ce clonage. Aujourd’hui forte de son titre de « sauveuse de méridien », elle se promène en cherchant pourquoi le monde se meurt malgré sa victoire contre Adès. Une fois partie dans l’ouest sauvage nous allons découvrir un tout nouvel univers. Mais surtout des personnes jusque la bien cachées, vont se révéler aux yeux de tous. Cette arrivée va tout chambouler et tout remettre en question. Cependant à chaque révélation on se dira que c’est logique. Mais ça marche sacrément bien.

Graphismes et gameplay

Cela va être difficile de ne pas trouver beau Horizon Forbidden West. C’est clairement le type de jeu qui rend honneur aux consoles dernières générations et ça fait vraiment plaisir aux yeux. Cela fourmille tellement de détails… Je n’ai jamais vu ça jusqu’à présent. Les bourrasques de vent, la nature si vivante, les expressions de visage, les jeux de lumières rien n’est vraiment laissé au hasard. C’est une immense claque visuellement. Même Aloy réagit aux conditions climatiques. Mais tout cela c’est bien beau, néanmoins sans un bon gameplay cela ne peut que faire pchit. Soyez rassuré le gameplay est très efficace et s’apparente à son qu’on connaissait du premier épisode. Un arbre de compétence viendra vous attribuer de nouvelles actions. Et l’analyse des robots, surtout des nouveaux, sera toujours autant primordial pour récupérer certains équipements pour faire des armures et autres armes.

Conclusion

Fort de toutes ses promesses depuis son annonce, Horizon Forbidden West est un énorme coup de cœur, comme sa grande sœur, et vous tiendra en haleine une centaine d’heures si vous avez la bonne idée de vouloir le découvrir totalement. C’est typiquement le jeu où tu veux faire toutes les missions et autres quêtes. L’ouest est si grand que j’ai hâte de découvrir le sud, le nord…. Ma note : Coup de cœur/20

Découvrez aussi   Test : Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge. Cowabunga !!
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn