octobre

11

Test FIFA 22, une version nouvelle génération de qualité ?

Par GohanBlog

Si vous me suivez ici ou sur les réseaux sociaux, vous savez que FIFA et moi c’est une grande histoire d’amour, avec des hauts et des bas. Oui chaque année je rage sur FIFA, chaque année j’ai envie de casser des manettes, mais finalement chaque année c’est aussi le jeu vidéo auquel je joue le plus. Cette année FIFA 22 nous fait de nouvelles promesses, mais FIFA c’est comme une EX avec qui tu tentes de nouveau un rapprochement, c’est souvent compliqué. Tu es plein d’espoirs et au final tu peux être déçu. Typiquement l’année dernière, le jeu était finalement pas si mauvais avec un gros changement concernant la défense, mais c’était décevant de voir qu’un jeu disponible sur nouvelles générations n’apportait rien de plus que des chargements plus rapides. Qu’en est il de cette nouvelle version ? Que nous propose FIFA 22 ?

Énorme succès au lancement pour FIFA 22

Il faut tout d’abord savoir deux choses, la première concerne son principal concurrent : PES. D’habitude, en face il y a un nouvel épisode de PES, cette fois-ci ce n’est pas vraiment le cas puisque PES à décidé d’évoluer en proposant une version gratuite en free-to-play du jeu, avec un nouveau nom : eFootball. Et cet eFootball 2022 est TOTALEMENT décevant : graphisme bien en dessous, des centaines de bugs, très peu de contenu sans finalement mettre la main a la poche…

La seconde chose à savoir, c’est que ce FIFA 22 remporte déjà un franc succès ! Depuis le lancement, 9,1 millions de joueurs ont déjà rejoint le jeu, 7,6 millions d’équipes FIFA Ultimate Team créées et 460 millions de matchs joués. Pour ma part, j’ai commencé à jouer à FIFA 22 quelques jours avant son lancement via l’offre d’essai proposé par EA Play (petite astuce pour les moins impatients mais surtout pour les personnes souhaitant commencer Fifa Ultimate Team avant tout le monde).

Commençons par quelques reproches, mais a mon sens, rien de dramatique. Tout d’abord, FIFA comme chaque année perd quelques licences (vous n’aurez donc pas le bon logo, ni maillots) : Juventus, AS Roma, Atalanta et Lazio Rome. Autre point noir, la disparition de 18 équipes nationales, ça va de la Turquie, en passant par l’Egypte ou l’Uruguay. La c’est un peu plus grave, car ce n’est pas une question visuel, mais bien une disparition totale de l’équipe. Rien de dramatique, mais dommage. Autre point négatif, Pierre Menes n’est plus présent aux commentaires, c’est donc seul que Hervé Matoux assure aux commentaires avec de nouveaux dialogues, mais seul, c’est bien plus monotone… Bon comme souvent, je fini par couper le son du jeu et j’écoute juste les musiques.

De nouvelles fonctionnalités dans de nombreux modes (mode carrière, club pro…)

Vous connaissez les différents modes de FIFA, vous pouvez jouer en ligne, hors ligne, seul ou a plusieurs. Vous pouvez lancer un match, créer votre joueur, créer votre équipe, créer votre club, jouer avec des hommes ou des femmes, jouer sur le terrain ou dans la rue. Les possibilités sont multiples et c’est ça la force de FIFA en soit. Cette année encore FIFA propose quelques changements dans différents modes comme le mode carrière que j’apprécie toujours : + de customisations, de nouveaux objectifs et une nouvelle progression. De quoi relancer ce mode que beaucoup de joueurs apprécie.

Parlons maintenant du gameplay. Chaque année il change tantôt légèrement, tantôt fortement. Cette année, sur consoles de nouvelles générations j’ai noté une grosse nouveauté : l’hypermotion. Visuellement, vous allez clairement reconnaitre les particularités de chaque joueur. La façon dont Messi garde le ballon dans les pieds, la façon de voir Halaand courir par exemple, c’est des détails, mais c’est hyper important pour l’immersion. Il y a également une belle refonte concernant les gardiens, ce n’est plus si facile de marquer, on sent une meilleur prise de décision également. J’aime beaucoup aussi la refonte concernant la physique du ballon qui devient tout de suite plus réaliste (résistance à l’air, contrôle du ballon, les tirs…). Comme l’année dernière, il va vous falloir quelques matchs pour mieux prendre en main la défense, mais ça viendra avec le temps.

Quoi de neuf sinon ? Pas grand chose en soit ! Ça tourne toujours aussi bien, sur consoles de nouvelles générations c’est hyper fluide, plutôt beau avec de belles réalisations, le gameplay est sympa dans l’ensemble et une bonne bande son comme toujours avec des musiques entrainantes. Comme d’habitude, FIFA va être le jeu que je vais squatter le plus ! Si vous voulez  jouer avec moi : ajoutez moi sur le PSN (Gohanworld).

Comme d’habitude, j’ai beaucoup joué à la fois sur FIFA Ultimate Team, qui comme d’habitude est extrêmement bien pensé : de nombreux modes, de nombreuses façons d’avoir des packs, pas d’obligation de mettre de l’argent (même si ça aide et c’est toujours mieux, surtout au lancement). C’est clairement mon mode préférè, j’y joue a 90% du temps en coop, c’est bien moins frustrant. Ensuite je vais continuer de m’amuser à la fois dans le mode Saisons en ligne (en coop ou solo) mais aussi à travers une carrière ! Clairement, je vais encore passer de nombreuses heures et rager devant ma TV quand Neymar va louper un face à face ou quand je vais me prendre un but a la 93ème par un joueur méconnu haha. FIFA 22 est disponible a partir de 58 € frais de port inclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.