juin

12

Test Fade to silence : Le jeu qui atteint les limites de la survie ?

Par Stommy_Cop

Je ne sais pas ce que j’ai fait, mais je suis passé complètement au travers de l’annonce de Fade to silence. Je n’ai vu aucune annonce et j’ai donc découvert le jeu via des vidéos sur Youtube quand Nordic games nous l’a proposé au blog. Un jeu de survie dans un monde glacial (winter is coming, coucou GOT) n’ai vraiment pas pour me déplaire je me suis donc gavé de vidéo de gameplay pour comprendre à quoi m’attendre. Et je dois avouer que cela donnait bien envie de mettre gants, bonnet et écharpe pour se jeter dans cette aventure qui me semblait trépidante. Fausse promesse ou plaisir ?

Synopsis

On incarne Ash, apparemment bon père de famille, que l’on découvre mort et qui se fait réanimer par un esprit (?) en lui donnant une mission de découvrir ce qui s’est passé pour que le monde soit devenu ce qu’il est. Apocalyptique et surtout froid. Mais ce n’est pas tout, dans Fade to silence vous aurez des créatures et des zones infestées rouges pullulent le monde et cela va être à vous de les tuer et de nettoyer. Rien que ça.

Du plaisir à mourir ?

On commence à avoir de plus en plus de jeu à la Bloodborne ou mourir est devenu limite la base du gameplay du jeu et je dois avouer que Fade to silence est dans la suite de ce style de jeu de survie. Mais doit-on résumer ce jeu à cela ? Pas totalement, car il reste un RPG qui est dans l’ensemble complet et va vous permettre d’évoluer et de débloquer des features comme le traineau par exemple ou en construisant une forge pourra améliorer vos armes et équipements. D’ailleurs c’est un côté fun du jeu de faire grandir vos bases et améliorer vos défenses pour contrer les attaques des monstres. Il faudra farmer pour récolter toutes les matières premières nécessaires pour cela et c’est là que va résider la difficulté du jeu car, il faut ce le dire ce n’est pas évident et le jeu à un level de difficulté assez haut. C’est vrai, c’est clairement plus facile que de par exemple faire tourner les rouleaux d’une machine à sous.

Alone ? Lost ?

A force de tester les jeux qui ne sont pas traduit j’améliore mon english, bientôt bilingue le gars. Fade to silence est un jeu de survie certes, mais comme dans pratiquement tous les jeux de ce style vous ne serez pas vraiment seul. Vous allez rencontrer des PNJ qu’il faudra recruter pour pouvoir améliorer vos bases. C’est même obligatoire, alors soyez mignon pour les rallier à votre cause. Mais ce n’est pas tout, car il faudra les nourrir et veiller à ce qu’ils n’aient pas trop froid sinon il ne seront pas performant et pourrons même mourir. D’ailleurs parfois ils meurent alors qu’ils sont au chaud, chelou ou bug ? Un peu comme les ordres qu’ils ne suivent pas toujours…. Sinon la gestion est assez complète et c’est un côté du jeu que j’ai bien aimé, car il ne faut rien négliger. Après en tant que joueur vous allez vous retrouver vraiment seul et parfois perdu, car il y a vraiment très peu d’informations et vous allez passer parfois du temps à comprendre ce que l’on attend de vous. Et c’est assez chiant je dois l’avouer, car être guidé est quand-même important dans un jeu open-world et le gameplay il faudra le comprendre par vous même. Et dans un jeu ou l’exploration est maître il aurait bien d’avoir un guide un peu plus précis, car pour le coup on perd beaucoup de temps à comprendre.

Difficulté élevée ?

C’est bien le problème dans Fade to silence, c’est vraiment difficile et la mort viendra souvent vous frapper… Je plaide coupable, car j’ai souvent rager et même quitté le jeu par moment. Je peux comprendre de perdre et mourir dans un jeu parce que je suis mauvais, mais quand tu meurs, car la difficulté est mal dosée c’est relou. Le jeu vous propose deux modes de jeu : l’exploration (qui est le plus facile et que je vous conseille grandement. Et le mode survie qui lui est très punitif, même beaucoup trop punitif…. Il manque un niveau entre les deux pour ma part. Parlons un peu des combats qui ne sont pas du tout pratique. Vous disposez d’une jauge d’endurance et l’idée peut-être bonne si les mouvements comme les roulades sont pas instantané et qu’il faudra parfois anticiper pour esquiver des attaques ce qui rend les combats pratiquement impossibles à gagner. Spécialement les ennemis ne vont pas vous prévenir qu’ils vont vous attaquer… Et une fois votre jauge de combat vide il faudra attendre qu’elle remonte et donc fuir le combat pendant ce temps-là pour y revenir ensuite. Cela rend la chose un peu molle. Sans parler du côté très répétitif du jeu.

Conclusion

J’ai globalement été plus que partagé par Fade to silence, le principe de survie est toujours fun et agréable d’apprendre à gérer, mais bon il ne faut pas être abandonné ou surtout se sentir abandonné. Après le côté punitif me mets hors de moi et je déteste ce genre de jeu où tu dois farmer comme un malade pour progresser. Pour tous ces points je mets un 12/20, car il faut avouer que le jeu est très joli et qu’on reste bien immergé malgré ses défauts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.