Sakamoto Days tome 4 : avis manga

J’enchaine les tomes de Sakamoto Days tellement c’est plaisant ! J’aime bien ce genre d’histoire, assez simple, avec des personnages charismatiques et surtout des tonnes d’actions. C’est le gros point fort du manga finalement : l’action et ce rythme si effréné. Dans le précédent tome, nous avions découvert les profondeurs du « Labo », un endroit pas totalement inconnu pour Shin. C’est d’ailleurs l’occasion d’en apprendre plus sur lui, sur son passé et sur ses fonctions de télépathe (oui c’est pas inné). Mais ce labo est l’occasion surtout de voir trois groupes se crêper le chignon : la team Sakamoto bien entendu, le gang d’assassins qui s’est emparé des lieux pour finir l’Ordre, oui rien que ça. C’est le bordel et le lecteur en profite pleinement.

On peut toujours compter sur Taro Sakamoto

La mission pour l’équipe Sakamoto est simple : libérer Lu mais tout ça ne s’annonce pas si simple puisqu’il va falloir affronter tantôt des membres du gang ennemi et tantôt carrément l’Ordre. L’occasion pour nous du coup de voir Kashima et Seba (Kashima est le boss du mystérieux gang qui a pris le contrôle du labo, Seba est l’un des subordonnés qui porte une combinaison qui le rend invisible quand il se bat). De nôtre côté, on retrouve Heisuke Mashimo, notre sniper hors pair qui vient de rejoindre l’équipe de Sakamoto.

L’occasion de montrer a quel point il est fort et à quel point il est utile. Une fois de plus, l’accent est mis sur la relation entre Shin et les autres membres de la team Sakamoto. En gros shin, via son pouvoir peut se permettre de récolter et donner des informations, un lien important finalement pour la bonne entente du groupe mais aussi pour sa réussite.

La team Sakamoto, une team soudée !

Visuellement une fois de plus le manga Sakamoto Days est vraiment cool, l’auteur se fait plaisir (et nous fait plaisir) avec des pleines pages et des double-planches. C’est rythmé comme jamais et ça enchaine les combats, parfois à mains nues, parfois avec des armes, parfois via des accessoires, c’est varié et c’est tellement plaisant. Mais surtout l’histoire s’enchaine hyper vite je trouve.

A peine la prise d’otage terminée, on y découvre un moment presque romantique entre Sakamoto et sa femme (oui il peut rarement être tranquille) mais surtout une nouvelle péripétie commence avec une fois de plus Lu qui se retrouve dans de beaux draps quand un ex collègue de la mafia revient la chercher… Je sens qu’on va bien rigoler dans le prochain chapitre !

Quelques planches (tome 4) :

Sakamoto Days – Auteur : SUZUKI Yûto – Éditeur : Glenat- Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 6.90 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 17/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : Dragon Ball Super (tome 14)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne