Sakamoto Days tome 3 : avis manga

Déjà le tome 3 pour la licence Sakamoto Days, une nouvelle licence chez Glénat (je vous conseille aussi Blue Giant Supreme chez eux) qui semble déjà trouver son petit succès. D’ailleurs, j’ai aucun doute sur l’annonce future d’un animé. Et franchement, ça me tente bien. Visuellement le manga est vraiment intéressant et l’histoire plutôt agréable a découvrir même si elle est pas forcement la plus originale. On découvrez ici Sakamoto, un ancien tueur à gage, qui alors qu’il était le meilleur dans son domaine va se couper de tout ça pour vivre sa vie de famille. Après avoir épousé sa femme, fondé une famille en ayant une petite fille, il décide de s’occuper de sa petite supérette de quartier. Il prend même du poids, il ressemble plus du tout au Sakamoto d’avant, un génie dans son domaine.

Malheureusement son ancienne vie le rattrape. Une énorme prise est sur sa tête. Quiconque arrivera à le tuer, empochera un milliard de yens, rien que ça. Du coup, de nombreux assassins et tueurs à gage sont à ses trousses. Ce qui ne l’arrange pas car finalement lui souhaite qu’une chose : vivre en paix avec sa famille et ses nouveaux collègues. Ce tome 3 de Sakamoto Days est clairement l’occasion de voir une fois de plus à la fois la puissance de Sakamoto mais aussi les différents autres personnages secondaires avec un zoom particulier sur Shin que je trouve aussi énigmatique que charismatique.

Le tome 3 de Sakamoto Days propose encore une fois de plus une belle lecture

Ce tome 3 de Sakamoto Days se divise finalement en deux parties. Dans la première partie nous allons découvrir Heisuke et son oiseau Pisuke. Un nouvel assassin qui ne cherche qu’une chose : tuer Sakamoto pour gagner un max de blé et être peinard toute sa vie en mangeant des sushis. Il semble complétement à l’ouest et complétement à la rue aussi. Il est tellement décalé, tellement déconnecté, que sous ses nouveaux traits dans un premier temps il ne parvient même pas à reconnaitre Sakamoto.

Mais de fil en aiguille, ils vont dans un premier temps s’entraider, puis s’entretuer, puis finalement se lier d’amitié. C’est vite résumé, mais comme d’habitude je préfère vous laisser un minimum de surprise. Très clairement, ce personnage est hyper intéressant car c’est un as au sniper (même Sakamoto l’approuve) mais aussi un mec complétement décalé et donc drôle.

La seconde partie du manga concerne Shin et son passé. Nous allons en découvrir plus sur lui, sur son enfance, sur son « don » de télékinésie. Un moment important pour mieux cerner le personnage et l’apprécier d’autant plus ? Encore une fois, la lecture de Sakamoto Days est hyper plaisante, le dessin méga sympa (l’auteur abuse, pour mon plus grand plaisir de double-planches). Bref, lisez Sakamoto Days, c’est un shonen sympa et efficace.

Quelques planches (tome 1) :

SAKAMOTO DAYS © 2020 by Yuto Suzuki/SHUEISHA Inc.

Sakamoto Days – Auteur : SUZUKI Yûto – Éditeur : Glenat- Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 6.90 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 17/ 20

Découvrez aussi   Mangamonth épisode 6 - Kid I Luck, Major ...
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn