décembre

06

La parole est à vous : Test Zelda : A link between worlds

Par Invite

la-paroles-est-a-vous

Souvenez -vous, il y a quelques mois je lancais cette rubrique : La parole est à vous. Une rubrique qui vous est dédiée entièrement ! Dans cette rubrique, je vous laisse carte blanche pour parler d’un jeu, d’une licence, d’un film, d’un manga, de ce que vous souhaitez directement sur le blog. Bon, je dois avouer que je m’attendais à plus de demandes, alors n’hésitez pas la porte est grande ouverte :-). Cette fois-ci, c’est Hadrien, un ami blogueur qui se lance je vous laisse découvrir sa présentation et son avis sur un jeu qu’il attendait comme un gosse attend son cadeau lors du repas de noël.

Bonjour à tous ! Je m’appelle Hadrien (@Hadr1en), je blogue pour plusieurs sites d’actu high-tech et ma passion dans les jeux vidéo c’est bien évidemment Zelda ! Mon premier jeu vidéo sur Gameboy Color était Link’s Awakening et puis j’ai pu emprunté par la suite le très célèbre “A link to the past” sur SNES, c’est donc avec plein de nostalgie et de curiosité que je me suis lancé à fond dans le nouveau Zelda, A link between worlds.

Pour commencer, le jeu tranche un peu avec tout ce que vous avez pu voir niveau graphismes dans les jeux Zelda, on a une 3D assez particulière et tous les personnages et les structures sont en biais (pour la petite astuce). Si vous avez fait A link to the past, le jeu devrait vous sembler familier car c’est bien dans le même monde que vous évoluez, c’est très perturbant et à la fois cela ravive notre nostalgie. D’ailleurs, le jeu ne se prive pas de faire des clins d’oeil aux autres épisodes, vous aurez un masque de Majora dans votre chambre par exemple…

test-zelda-link-between-worlds

Le jeu se veut aussi assez “open-world” à la différence que là vous n’aurez pas d’armes dans les donjons et qu’il vous faudra les louer au squatteur de votre maison. Ce “squatteur”, Lavio, vous proposera toutes les armes pour une certaines somme de rubis et par la suite vous proposera leur achat. Mais pourquoi les acheter et non les louer ? C’est simple, si vous mourrez vous perdrez les armes louées, à vous de voir… Personnellement je ne suis pas mort une seule fois (mais j’ai utilisé 4 fées), un mode difficile se débloque donc une fois le jeu terminé afin de mettre à l’épreuve votre skill. Une quête secondaire assez longue vous permettra d’améliorer vos armes (achetées uniquement), il y en a peu mais celle la ressemble aux skulltulas d’or d’Ocarina of Time.

Dans les nouveautés, on va retrouver le bracelet de Lavio, c’est cet objet qui vous permettra de vous transformer en peinture et de marcher sur les murs et de passer à travers barreaux et autres petites failles. Le bracelet apporte une nouvelle mécanique de jeu assez perturbante car même après avoir terminé le jeu, on ne s’habitue toujours pas à lui !  Quand avant on utilisait le grappin pour atteindre une autre plateforme et que désormais on doit simplement se transformer en peinture, il y a de quoi se dire : ah merde j’ai mis 5 min alors qu’un nouveau joueur aurait compris le truc tout de suite. D’ailleurs, les nouveaux joueurs qui démarrent avec ce jeu auront même de l’aide via des petits fantômes à révéler via des lunettes, ces fantômes demanderont des pièces pour vous répondre et devinez quoi ? Ces pièces sont celles que vous obtenez en marchant avec votre 3DS allumée, une façon de les utiliser quand les mini-jeux du streetpass (qui étaient les seuls à les utiliser) vous ont lassés. En plus des pièces, vous aurez un mode streetpass où vous défierez les autres joueurs. Attention là encore pour les débutants, le Link noir que vous affronterez sera la copie conforme du Link du joueur, avec ses coeurs, ses armes… Ce mode est donc très sympathique et rajoute un peu de durée de vie pour réaliser tous les succès (50 au total).

avis-zelda-link-between-worlds

Screen du jeu

“A link between worlds” ne réinvente pas les codes du genre mais propose une expérience comme on les aime donc pouvoir vouloir à tout prix chercher plus loin ? J’ai été très content du jeu et les quêtes secondaires sont présentes pour ne pas finir le jeu en une journée, mon petit regret concerne le méchant de l’histoire mais je ne vous ferai pas de spoil et je vous invite à faire ce jeu qui reste vraiment bien réalisé. Ce jeu mérite (comme à tout Zelda), une très belle note mais au lieu de vous en donner une, je dirai plutôt que je vous conseille son achat 🙂 le jeu est vraiment à faire, l’histoire est bien ficelée avec de nombreux rebondissements et c’est un Zelda quoi ! Vous ne serez jamais déçu !

Zelda A link between worlds est une exclusivité Nintendo 3DS / 3DS XL /2DS disponible au prix de 33 € frais de port inclus

8 réponses à “La parole est à vous : Test Zelda : A link between worlds”

  1. JohnCouscous dit :

    Clairement, dans mon top 3 des jeux de l’année !
    D’ailleurs Hadrien, je crois t’avoir streetpassé à la soirée FP50 😉

  2. Altris dit :

    J’ai trouver cet opus assez sympa bien qu’un peu court (au niveau de la quête principale).

    Cependant, je pense que ce jeu doit être un must-have dans sa ludothèque 3DS.

    Je pense que le fait de sortir un jeu Zelda (ou Pokemon) pourrait réellement booster les ventes des consoles Nintendo.

    Espérons que l’un de ces 2 jeux sortent bientôt sur Wii U pour booster les ventes :).

  3. Funkyjeremi dit :

    Un excellent Zelda. J’aurais aimé un peu plus de quetes, de donjons… Enfin quand un jeu est bon on en veut toujours plus! Des quetes en DLC seraient les bienvenues! Par contre la deception c’est le mode difficile, qui même s’il est sympa avec son challenge plus corsé, ne change quasiment rien au jeu, aucun bonus ou donjon exclusifs. Le plus du jeu est de n’être jamais frustrant dans sa progression, tout est bien pensé, on prend du plaisir, on ne perd pas son temps et on profite bien de l’expérience. J’aimerais bien qu’ocarina of time ait un jour son “link between worlds” à lui sur 3DS! ^^

    • Altris dit :

      Moi je ne voudrais pas de DLC. Le jeu est déja pas mal en lui même.

      Le DLC nous obligeraient juste à débourser des euros en plus pour 1 voir 2 donjons.

      Connaissant le prix des DLC, les 1-2 donjons seront vendus 8 voir 9 euros (car oui, les dlc nintendo sont chers, j’ai vu ça sur wii u).

      Je pense qu’un Zelda ne doit pas être modifié, il est bien de base. Rajouter des choses serait dénaturé l’idée d’origine du jeu.

  4. Darkpingouin dit :

    très bon article, je verrais si je l’achète (je n’ai pas de 3ds déjà donc ça calme) mais je vais peut être le prendre et chourer celle de ma soeur 😉
    J’adore cette nouvelle rubrique (je l’avais pas remarquée avant ^^) elle est vraiment cool 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.