octobre

14

Destiny : le vilain petit canard du moment

Par Voltxs

Informations sur le jeu
Achetez-le

Après plusieurs heures de jeux, voici notre avis sur Destiny, vous savez le petit jeu à 500 millions de dollars développé par Bungie et édité par Activision-Blizzard ?? Un jeu qui divise très clairement la communauté depuis son lancement, d’un côté on retrouve les fans de la licence, des personnes heureuses et loin d’être déçues de leur achat, de l’autre côté il y a le reste du monde. Car oui Destiny déçoit beaucoup malheureusement, la faute à de trop nombreux patchs ? A un manque d’informations concernant les différents niveaux ? A un jeu sous exploité si on joue uniquement seul ? Nous tentons de répondre a toutes ces questions dans notre test.

Mes premières impressions, quand je découvrais le jeu :

Ouah! Quelle claque, c’est beau, les musiques sont excellentes ! L’histoire a l’air folle. Vite, je rush le jeu pour en savoir plus et monter en niveau. Au début, on est face à un contenu riche, et un peu fouillis aussi il faut le dire, car Destiny est composé de 3 axes principaux : le côté aventure en multijoueurs, le côté shoot, le côté RPG, bref on s’amuse comme un petit fou à tout découvrir.

Puis surtout, on tombe contre des ennemies plutôt coriaces… On repart la queue entre les jambes en se disant “I’ll be back” ! Puis on augmente son niveau, ses équipements bien bad ass, et on s’entoure de quelques amis! Et on revient en force pour botter des fesses, et ça, ça fait plaisir! D’autant plus quand la victoire est collective. Vous l’aurez compris c’est le pieds d’aller de planète en planète pour combattre le mal. Surement du au syndrome passif du héros qui sommeil en chacun de nous.

avis-destiny

 Mes impressions après plusieurs heures de jeu :

Comme tout le monde, j’ai vite atteint le niveau 20 et fini la trame scénaristique général, sans qu’elle ne marque d’ailleurs. Petite expérience marrante, demandez à un joueur de Destiny de vous raconter le scénario 😀 Ca commencera surement par un long euuuuuh, puis par un synthétique, c’est la lutte du bien contre le mal 😀

C’est un point qui m’a laissé sur ma faim, car en SF il y vraiment moyen de laisser parler son imaginaire. En plus ici, Bungie s’est contenté à notre petit système solaire, moi qui pensait que ça ne serait qu’un début et que l’on partirait à la découverte de nouvelles races et galaxie. Malheureusement il n’en est rien, et je me suis lassé du jeu après une 20 aine d’heures, mais surtout quand il a fallu farmer pour s’équiper avec des armures, gants,… comprenant des points de lumière. Et farmer, ce n’est pas vraiment pas passion, surtout quand il s’agit de refaire en boucle les mêmes missions.

destiny

Le multijoueur :

En parallèle de l’aventure, j’ai commencé le multijoueurs quand j’étais au level 13. hahahaha chose très peu marrante quand tout le monde est déjà à 25 ou 26 :p C’est comme lutté avec un arc contre un bazooka. Le combat est totalement désavantageux pour le débutant, et on se rend bien compte que le skill est artificiel. Puisque le mérite revient à celui qui a le plus de patience pour farmer et avoir les meilleurs équipements et armes. Je suis partisan de cette sensation de puissance qui augmente au fut et à mesure dans un jeu d’aventure, mais je trouve que ça n’a pas ça place dans un PvP. D’où la difficulté de Destiny de naviguer entre les genres aventure/shoot/RPG, je n’ose pas imaginer les prises de tête des développeurs pour trouver le bon équilibre.

Guardians_2_destiny-media

En résumé :

Destiny est irréprochable sur ses graphismes, sa bande son, son univers, son contenu, son mode coopératif. Malgré tout ça, il laisse un petit goût amer en bouche, puisque le contenu a été trop bridé par Activision au démarrage. Et que l’on a l’impression de simplement effleurer le scénario qui pourrait être tellement prometteur. On sent que Destiny se cherche encore en naviguant entre 3 styles aventure/shoot/rpg, et que la suite ne pourra être que meilleur. Comme on dit, ce n’est pas au pied de l’arbre que l’on voit le mieux la forêt, et qu’il faut tout de même attribuer à Bungie tout le mérite qu’ils doivent recevoir pour le lancement de cette nouvelle licence.

Pour répondre simplement à la question suivante : Faut-il posséder Destiny ? Je réponds, OUI absolument pour découvrir son univers riche 🙂

13 réponses à “Destiny : le vilain petit canard du moment”

  1. Kosram dit :

    Licence ? Peut-on vraiment parler de licence quand il n’y a qu’un seul jeu ?

    Et sinon un arc peut être très efficace contre un bazooka 😉

    • GohanBlog dit :

      Oui mais faut être bon, et le test est écrit par Voltxs … du coup .. tu vois ?
      Sinon pour répondre à ta question je dis : oui. Surtout que Destiny ne restera pas un one shot ^^

      • Kosram dit :

        Mouai… Je ne suis pas d’accord car quand on parle de licence c’est pour parler de ses oeuvres. Parce qu’à ce compte là, on peut parler de la licence Remember Me par exemple.

        Alors oui, il y aura sûrement une suite et là, on pourra parler de licence si on parle de plusieurs oeuvres :).

        Bon après, ce n’est que mon point de vue :).

    • NeoDandy dit :

      La franchise est prévue pour être renouvelée tous les 2 ans environ par un nouveau jeu. Dans les prévisions Marketing/Budgets, Destiny est quelque chose d’énorme. Le terme ne parait pas approprié mais, à ce stade, il parait juste encore décalé par rapport à la machine économique potentielle.

  2. GoldenGeek dit :

    Une petite erreur d’appréciation 🙂 Les avantages de niveaux sont désactivés en PvP (Hors Bannières de Fer). Les stats et le stuff (hors améliorations) sont normalisées. Cela signifie que les différences entre un level 13 et un level 26 sont très minces, même si elles existent. J’ai déjà vu (et pas qu’une fois), des level 10 botter méchamment les fesses à des mecs full légendaire ! Le skill ça compte 😉

  3. marko dit :

    j’ai accroché très vite au jeu. Malheureusement, faute de temps et avec l’arrivée d’autre jeux (C’est juste la partouze de gros jeux en ce moment), j’ai du le laisser de côté. Mais je vais bien finir par m’y remettre

  4. Sakulan dit :

    Je suis niv 24 et je trouve que c’est quand même assez long de monter son stuff et de niveau, surtout que j’ai l’impression que les factions intéressantes utilisent beaucoup d’écus d’épreuve et donc qu’il faut faire beaucoup de pvp, pas forcément l’idéal quand on préfère le pve.
    Après j’adore l’univers et j’ai toujours autant de plaisir d’y jouer 🙂

  5. Sajo dit :

    Je rejoins l’avis du blog dans l’ensemble, après un premier :” ouaaahh” des premières heures de jeu on se rend compte assez vite que le jeu manque de qqch.
    Mis à part des quêtes qui te proposent de refaire des missions que tu connais deja sur le bout des doigts on s’ennui assez(trop?) vite. Alors je veux bien croire qu’ils ont un business plan qui se déroulent sur plusieurs années mais encore faudraitil continuer à accrocher les joueurs des premieres heures

  6. […] Destiny : le vilain petit canard du moment […]

  7. […] Destiny : Sans doute mon coup de cœur pour cette année 2014. Un jeu qui peut se jouer aussi bien en coop qu’en solo et ça j’adore. De plus l’évolution de votre personnage est bien rythmée, tout comme le jeu, et je ne m’ennuie vraiment pas. Les ennemis sont assez variés pour éviter trop de redondance et leur niveau progresse en même temps que le vôtre. Vous pourrez également adapter votre technique à votre guise, 100% bourrin ou plus réfléchis et tactique. C’est le premier jeu vidéo pour lequel j’ai acheté les DLC. Bref, un très bon jeu de shoot, des images magnifiques et une difficulté progressive du jeu, tout y est. […]

  8. […] voilà (enfin) la deuxième extension de Destiny, « La maison des loups », qui arrive le 19 mai sur nos consoles!!! Je […]

  9. […] donc un premier guide/tuto, pour bien débuter et progresser dans Destiny. Il y a encore tellement de choses à dire, mais je pense que l’essentiel est là et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.