mars

23

Critiques films : Le printemps du cinéma

Par Stommy_Cop

Au blog on aime les séries et aussi les films au cinéma pas que les jeux vidéo. Bon, il y a toujours Voltxs et Gohan qui n’ont pas forcément de bons goûts en la matière (ils n’aiment pas Supergirl par exemple vous y croyez vous ?) mais en général nous sommes d’accord sur ce qu’on apprécie et on partage pas mal là-dessus. Pendant 3 jours, du 18 au 20 mars, il y a eu le printemps du cinéma avec des places à 4 euros. Personnellement je n’avais jamais participé, car il faut avouer que comme pour la fête du cinéma les films visibles n’attirent pas les foules (à se demander comme de par hasard si les producteurs évitent de sortir leurs films à ces moments-là.), mais là, cette année, j’avoue qu’il y avait de quoi se déplacer. Voici mon petit retour sur 3 films. Pas de panique article 100% NO SPOIL.

Tomb raider

Commençons par le reboot de Tomb raider. Après avoir visionné de nombreuses bandes-annonces il donnait vraiment envie et franchement l’actrice qui incarne Lara Croft, Alicia Vikander, est bien plus mignonne que l’ancienne (Angelina Jolie) et ressemble bien plus à l’héroïne du jeu vidéo. Clairement ce reboot est en parfaite harmonie avec la nouvelle Lara sur nos consoles. D’ailleurs beaucoup de similitudes seront présentes entre le premier jeu dernière génération et le film, mais le film s’approprie sa propre ligne directrice et on retrouve donc une Lara d’une vingtaine d’année qui refuse l’héritage de son père et sa fortune. Des éléments vont lui faire penser qu’il n’est pas mort et elle va partir à sa recherche sur une île pas si déserte forcément. J’ai trouvé Alicia parfaite dans ce rôle de Lara, elle est fraîche, sportive et dégage un vrai charisme à l’écran. Ce film est très rythmé et ne subit pas de temps mort, on ne voit pas le temps passer et par moment on en prend plein les yeux. Les photos sont magnifiques et les prises de vues splendide. On est immergé totalement dans l’histoire même si certains moments sont prévisibles la mayonnaise prend bien et pour ma part j’ai hâte de voir la suite. Ma note : 3,5/5

La ch’tite famille

Après un bon film d’aventure et d’action je me suis lancé dans le comique et le dernier film de Dany Boon, la ch’tite famille. J’ai rarement été déçu par ses réalisations et il me fait souvent rire. J’avais un peu peur d’avoir du réchauffé et du déjà vu sur les ch’tis (je suis moi même ch’ti). Je pensais qu’on avait déjà fais le tour sur le sujet et bien non Dany (oui je l’appelle par son prénom. On est tous de la même famille dans le Nord) nous sort de nouveaux clichés bien trouvés et une nouvelle façon de parler des ch’tis. J’ai trouvé ce film plus touchant que le bienvenue chez les ch’tis, peut-être parce que comme le héros du film j’ai quitté le Nord et je “cache” mon accent. Pas par honte, mais pour rester compréhensible. J’ai toujours du mal avec Line Renaud et son accent qui fait très forcé, mais elle joue le rôle de la maman très touchante ce qui compense bien. Pierre Richard en revanche en père débile est crédible et ne force pas l’accent, limite par moment il en a pas du tout. La palme revient à Laurence Arné, qui joue l’épouse de Dany, qui nous fait bien rire quand elle apprend le ch’ti. Dany Bonn a une nouvelle fois sortie une comédie qui fait mouche et qui risque de bien vous faire rire même si par moment vous risquez de ne pas tout comprendre ce qui se dit, car le sous-titrage n’est pas de mise, mais dans l’ensemble tout reste compréhensible hein ! Ma note : 3/5

Tout le monde debout

Après un réchauffé des ch’tis continuons sur le réchauffé avec un film sur les personnes en fauteuil roulant, mais comme les ch’tis va t’on éviter les clichés déjà vus ? On connait le Franck Dubosc en Patrick Chirac dans les films camping, là on a le Franck réalisateur, pour la première fois derrière la caméra et aussi devant. Tout le monde debout est clairement mon coup de coeur. C’est un très beau film ou on est pas dans le cliché mais plutôt dans la réalité de ce que vivent les personnes à mobilité réduite. C’est joué avec humour et les situations les plus cocasses vous feront pleurer de rire. Alexandra Lamy est juste parfaite dans son interprétation et on pourrait presque croire qu’elle a toujours été dans cet état de paralysé. Petit big up à Gérard Darmon en meilleur ami médecin gay et complice malgré lui du secret de son pote en faux paralysé. Sans rien révéler du film le dindon de la farce n’est pas forcément celui auquel on peut s’attendre et ça change. Ma note : 5/5

Une réponse à “Critiques films : Le printemps du cinéma”

  1. Lea dit :

    Je pensais que ce nouveau film de « Tomb Raider » allait faire mieux que les précédents, mais non. Alicia Vikander ressemble (physiquement) à l’héroïne du jeu vidéo, mais elle n’est pas aussi « Badass ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.