Critique ciné : Star Trek sans limites

avis Star Trek sans limites

Star Trek, série ô combien mythique et populaire depuis les années 60, bien qu’officiellement arrêtée en 2004, revient une nouvelle fois au cinéma et signe ici sa 13ème adaptation sur grand écran et le 3ème reboot de la série. Star Trek sans limites prend la suite des 2 premiers épisodes du reboot initié en 2009 avec Star Trek puis Star Trek Into Darkness en 2013, et met en scène les aventures de l’équipage de l’USS Enterprise mené par son capitaine James T. Kirk (Chris Pine) et épauler par Mr. Spock ( Zachary Quinto), Montgommery « Scotty » Scott (Simon Pegg), le docteur Leonard « Bones » McCoy (Karl Urban) et la séduisante lieutenant Nyota Uhura (Zoë Saldaña).

Synopsis : Une aventure toujours plus épique de l’USS Enterprise et de son audacieux équipage. L’équipe explore les confins inexplorés de l’espace, faisant face chacun, comme la Fédération toute entière, à une nouvelle menace.

STAR TREK BEYOND

Un peu facile comme synopsis, même mon neveu de 3 ans 1/2 aurait pu le faire… Bref passons ! Star Trek sans limites, bien que dans les grandes lignes on ne soit pas si éloigné du synopsis c’est quand même un peu plus que ça. Déjà, le film sort pour le 50ème anniversaire de la sortie de la série, ce qui n’est pas rien, et on s’attend quand même à un peu plus qu’une simple aventure épique pour l’USS Enterprise, on veut du spectaculaire, de l’inédit, du fun, des batailles spatiales ouffissimes, des méchants très méchants… Bon on va pas se le cacher, on a à peu près bon sur tout le tableau et c’est déjà un bon point pour le film.

Mais je vais commencer par resituer un peu le l’intrigue du film. Tout commence sur une planète sur laquelle le Capitaine Kirk est envoyé comme émissaire de paix entre 2 peuples extraterrestres ayant eu quelques différents par le passer, il semblerait que les premiers adoraient faire griller les seconds au barbecue 🙂 !!! En guise de cadeau pour la trêve, une pièce d’une arme très ancienne est offerte au peuple qui a subit le plus d’oppression (celui qui se faisait griller au barbecue !!!). Prenant cette relique comme un autre affront de la part de leurs oppresseurs, les opprimés refusent catégoriquement de faire la paix et s’en prennent au Capitaine Kirk qui n’a d’autre choix que de se faire rapatrier sur l’Enterprise, revenant avec la relique. Celle-ci est alors mise dans les soutes de l’Enterprise en attendant une future tentative de paix.

STAR TREK BEYOND

De retour à la station de Yorktown, un message de détresse est apporté par un vaisseau dont l’occupante dit avoir été attaquée, avec son équipage, dans une nébuleuse encore inexplorée , et dont elle serait la seule rescapée. L’équipage de l’USS Enterprise repart alors vers l’inconnu, repoussant toujours plus les limites de l’univers.

Mais une fois dans le centre de la nébuleuse, l’USS Enterprise se retrouve prise d’assaut par une nuée de vaisseaux le rendant complètement inopérante et forçant son crash sur la planète voisine après la fuite et la capture de son équipage.

STAR TREK BEYOND

Et c’est là que je disais que nous avons presque tout bon sur le papier, parce qu’après, le film est assez simple et même parfois prévisible dans son déroulement, qui fait très cliché « méchant qui veut détruire toute l’humanité » contre « gentil qui fait tout pour empêcher le méchant de détruire l’humanité ». Et c’est très dommage parce que tout le reste était là, il y a de l’humour grâce à Scotty, incarné par le remarquable Simon Pegg, et au duo Bones-Mr Spock. Il y a aussi des combats dans l’espace à couper le souffle, les effets spéciaux sont remarquables, et une bande originale à tomber par terre, notamment avec un morceau de Beastie Boy, Sabotage.

Bref, Star Trek sans limites reste un bon film de science fiction et ne sort pas de la lignée des autres Star Trek mais j’aurai aimé un peu plus d’intrigue et moins de facilité  dans ce qui allait se dérouler dans le film. En revanche, j’ai adoré la musique du film, les effets spéciaux et l’humour qui vient parfois de nulle part et qui fait du bien.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

0 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne