novembre

29

Critique ciné : Robin des Bois (2018)

Par Sébastien Carrera

Synopsis
Alors que Robin de Loxley coule des jours heureux avec sa belle Marianne, un événement risque de tout changer. Le jeune lord est prié de quitter son château et de rejoindre les rangs des croisés. Retrouvera-t-il les bras de sa belle ?

Critique
Quelle génération n’a pas eu droit à son Robin des Bois ? Depuis le Moyen Âge l’histoire du célèbre personnage qui vole aux riches pour donner aux pauvres ne cesse d’être racontée. Pour ma part je me souviens du prince des voleurs dans les années 90 avec Kevin Costner, Sean Connery, Morgan Freeman que j’avais beaucoup apprécié. Cette année le célèbre archer nous revient avec un casting plutôt fourni avec notamment Taron Egerton (le célèbre Kingsman) qui interprète Robin, Ben Mendelsohn (le méchant dans Ready Player One) qui a encore le rôle du pourri de service et enfin Jamie Foxx qu’on ne présente plus.

Sur le papier il y a de quoi faire un bon blockbuster mais dans les faits on reste un peu sur sa faim. Le scénario a été retravaillé pour nous sortir une version moins réchauffée de l’histoire. J’ai trouvé l’idée assez originale même si j’aurais aimé quand même beaucoup plus de profondeur voir même de prises de risques pour que dans l’ensemble la mayonnaise prenne plus de saveur.
En effet même si le rythme est bien équilibré, que le casting soit de qualité, que les scènes d’actions soient bien réalisées et qu’il n’y ait pas de grosses longueurs et bien il manque un peu de piment là dedans. On dirait qu’une grosse partie du budget du film est passée dans les effets pyrotechniques (de toute beauté et dignes d’un concert de Rammstein) et dans les techniques de ralenti. C’est dommage d’avoir cramé* (elle était tellement facile celle là) autant de moyens là dedans puisque c’est au détriment de l’histoire et on a même l’impression d’avoir toujours les mêmes scènes à l’écran. J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages et à leurs histoires. Il y avait pourtant du potentiel notamment avec le personnage incarné par Jamie Foxx mais au final, on ne s’y attarde pas plus que ça et on privilégie toujours l’action.

Conclusion
La version 2018 de Robin des Bois n’est pas un mauvais film mais ce n’est pas le genre de film dont on se souvient. Il se regarde, il est bien fait, les plus jeunes qui ne connaissent pas le héros devraient trouver leur compte, mais pour les autres vous resterez probablement sur votre faim. Ma note : 11/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.