février

08

Comment se protéger des attaques DDoS quand on pratique l’eSport ?

Par GohanBlog

Ça n’aura pas manqué de vous échapper, mais l’eSport devient de plus en plus populaire dans nos contrées et l’engouement ne semble pas près de s’arrêter ! Pratique nous venant directement des pays asiatiques, le jeu vidéo compétitif commence à se développer sur tous les supports. En effet, après Twitch et YouTube, c’est maintenant à Facebook de proposer du contenu orienté Sport Électronique directement depuis son service de Livestreams. Et c’est sans compter les sponsors de plus en plus nombreux qui investissent toujours plus d’argent sur les équipes et les événements.

Principalement pratiqué sur PC, Nintendo n’est pas en reste avec la sortie récente de Super Smash Bros. Ultimate, un épisode résolument orienté vers le jeu compétitif, ou encore avec la sortie d’une plateforme dédiée à l’eSport pour son TPS Splatoon 2.

Malheureusement, comme dans toutes les disciplines sportives, certains joueurs un peu moins scrupuleux peuvent être tentés de tricher. Lorsque ces derniers essaient de s’octroyer des bonus en jeu face à leurs adversaires, ils sont généralement rapidement détectés par les mécanismes anti-triches installés sur les serveurs et se retrouvent pour le plus souvent bannis pour ces pratiques. Cependant, il arrive également que ces individus peu scrupuleux préfèrent s’attaquer à leurs adversaires directement, le plus souvent par le biais d’une attaque DDoS.

Une attaque DDoS, ou attaque par dénis de service, est une technique visant à envoyer un nombre très important de requêtes vers un serveur ou un PC afin de le noyer sous le flot de données et le ralentir, voir le rendre inutilisable. Ca se traduit par une augmentation considérable du temps de latence sur votre partie, rendant l’expérience tout simplement injouable, et vous forçant soit à perdre de manière injuste, ou à abandonner la partie. C’est notamment ce qui s’est passé il y a quelques années pour les Championnats du Monde de Dota 2, ayant forcé Valve et les participants à retarder les parties, ces dernières étant devenues complètement injouable à cause de quelques individus malveillants.

Heureusement, il existe une technique très simple pour se prémunir des attaques DDoS visant votre machine : Il vous suffit d’utiliser un VPN. Un VPN, ou réseau privé virtuel, est un service en ligne qui permet de faire passer l’ensemble des données émises et reçues par votre ordinateur à travers un tunnel VPN crypté. Votre adresse IP étant dorénavant devenue complètement invisible, il devient impossible pour qui que ce soit de tenter de saboter votre connexion.

De plus, si vous utilisez un service proposant des serveurs situés aux quatre coins du globe, comme ceux d’ExpressVPN, vous aurez la possibilité de changer de région de jeu à la volée. Vous vous ennuyez sur Street Fighter ou sur Starcraft II en jouant contre des Européens ou des Américains ? Préparez-vous à verser des larmes de sang en jouant sur un serveur Coréen ou Japonais. D’ailleurs, vous pouvez également installer un VPN sur votre routeur afin d’en profiter sur vos consoles. Une bonne manière de vous faire comprendre que vous avez encore du chemin à parcourir avant d’être véritablement un maître de Super Smash Bros Ultimate !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.