novembre

11

Bref, j’ai joué à NBA2K15 sur PS4 et je reste un peu sur ma faim !

Par Didjason

Informations sur le jeu
Achetez-le

Un petit article « Bref j’ai joué à » parce que ça faisait longtemps et que parfois nos premières impressions ne nous donnent pas forcément envie d’aller plus loin dans le jeu, à tort ou à raison. Pour cette fois c’est donc la nouvelle mouture de NBA2K15 qui passe à la moulinette du « Bref j’ai joué à ». Ce jeu édité par 2K Sports et développé par Visaul Concepts est donc la nouvelle édition de la franchise NBA2K que l’on connait depuis la 1ère édition sortie en 1999 sur… PC et Dreamcast, ça nous rajeuni pas tout ça.

Bref, passons au vif du sujet. Insertion du jeu dans ma PS4 et déjà une mise à jour à faire, une petite centaine de Mo, je décide de faire la MàJ en fond et de commencé à jouer quand même. Et là je reste abasourdi, c’est beau, les couleurs sont saisissantes et les visages des joueurs modélisés sont très bien réalisés, rien à redire sur ce point. Quelques instants après je tombe déjà sur le parquet et me trouve propulsé dans la peau de TP, la classe ! Mais avant de me frotter aux meilleurs joueurs de la NBA, le mieux serait quand même de m’entrainer un peu et de me familiariser avec les commandes et les actions qui sont pour moi une nouveauté. Et c’est là que je commence à déchanté un peu. Je suis en plein match et en sortir pour atterrir sur le menu me prendra pas loin de  5 minutes, je sais ça parait énorme mais les 5 minutes sont bien là ! Je m’extrais donc du match en cours et j’ai le droit à une première vidéo de présentation et de promotion des joueurs de la NBA qui ont collaboré à l’élaboration de ce nouvel opus. Enfin arrivé sur l’écran du menu principal avec le choix entre différents modes de jeu, suivi de Ma ligue, gestion de Ma carrière, gestion de Mon équipe… Egalement une chaine 2KTV pour suivre les actus de NBA2K via une chaîne dédiée. Des actus sur le championnat NBA en cours et le menu option. A priori pas moyen de lancer un match rapide… Qu’importe, je me lance dans une nouvelle carrière pour essayer de percer en tant que future Star de la NBA.

nba-2k15-playstation-4-ps4-1412683050-031

Je vous passe les étapes de la personnalisation de votre personnage, très complètes mais surtout très complexes pour des résultats pas toujours réussis. Je passe donc rapidement cette étape pour entamer plus rapidement la phase de jeu, pure. C’est alors qu’une nouvelle cinématique se lance et cette fois, je suis au moins 5 grosses minutes à attendre que la cinématique se termine, cinématique dont la qualité laisse d’ailleurs un peu à désirer… Commence enfin la première partie du jeu ou je peux enfin prendre mon destin de futur joueur émérite de la NBA en main. On commence par contre en bas de l’échelle et du coup il faut se frayer un chemin et se faire un nom dans le monde très fermé de la NBA. Un tableau apparait alors à l’écran avec l’ensemble des équipes de la NBA et un pourcentage associé correspondant à l’intérêt que porte l’équipe à mon profil. Une note se trouve aussi juste à côté et vous donne une indication quant au niveau que vous devrez atteindre pour intégrer l’une ou l’autre des équipes. Autant vous dire que pour moi, ça sera direct les petites équipes, j’oublie tout de suite les Bulls et les Spurs ! Bref, histoire de me faire un peu la main et de m’habituer aux commandes je tente l’équipe la plus intéressée par mon profil mais surtout la moins regardante quant à mon niveau de jeu ! Et de nouveau une cinématique… mais pourquoi, pourquoi en mettre autant, le but est de jouer au basket, pas d’enchainer les phases de chargement qui sont par ailleurs assez longues… J’arrive enfin sur le terrain, d’entrainement et me retrouve confronter à l’IA ! Rien à redire, c’est fluide, les phases d’actions sont rapides, ça joue bien, les mouvements ne sont pas saccadés, bref c’est beau et ça donne envie de continuer.

nba-2k15-playstation-4-ps4-1412683050-049

Pour résumer mes 3 premières heures de jeu, j’ai passé par mal de temps à regarder des cinématiques, à attendre que les chargements se fassent pour au final très peu de temps de jeu. Pour ce qui est de la partie jeu pure et dure, rien à dire, les phases d’attaques et de défenses sont propres les combinaisons variées et le jeu n’est pas trop lourd, comprenez par-là que je n’ai pas eu l’impression de mettre 3h pour traverser le terrain et ne pas avoir assez de temps pour concrétiser, ou pas, une action. Niveau bande sonore, tout est envisageable, vous pouvez régler comme bon vous semblera l’ambiance que vous souhaitez avoir, soit ambiance gradin, très peu de bruit de parquet et une ambiance très musicale et d’ambiance supporters ou alors à l’extrême une ambiance ou seuls les bruits de rebonds et de basket seront audible, comme pendant un entrainement et bien sur toutes les configurations intermédiaires sont possibles. Il faut aussi savoir que la musique à été sélectionnée par l’artiste de renommée internationale Pharrell Williams.

nba-2k15-playstation-4-ps4-1407924422-002

Pour finir j’ai apprécié ces premières heures sur NBA2K15 même si je trouve qu’il y a vraiment trop de cinématique et qu’elles viennent un peu trop souvent pomper sur le temps de jeu et de simulation. La prise en main est sinon très agréable et très rapide, pour une première prise en main je n’ai pas trop galéré et ai même réussi à passer quelques beaux paniers. Il me faudra quand même quelques heures avant de maitriser alley-oop, dunk et autres figures de style.

7 réponses à “Bref, j’ai joué à NBA2K15 sur PS4 et je reste un peu sur ma faim !”

  1. teujip dit :

    je toruve que le temps de chargement était le gros point noir pour moi de la version 2014 (jouée sur PS3, dans mon cas, et directement depuis le disque dur, pas en Blu-Ray)
    Il y avait moins de cinématique (du moins je crois), et le jeu était aussi très beau… mais à chaque fois, tu attends une plombe pour passer au menu suivant, ou commencer le match. Au final, ça m’a gonflé (vu que je joue moins qu’avant, ça me saoule de passer 1/4 du temps à attendre que le jeu charge).

  2. PhenixX42 dit :

    J’ai jamais joué a un NBA2K, mais si il y a bien une chose que je déteste dans les jeux vidéos c’est bien les temps de chargement trop long. Je trouve ça vraiment dommage qu’un jeux d’une telle qualité ne puisse pas se débarrasser d’un désagrément pareil, ça donne pas envie.
    Merci pour le “bref”

  3. Sajo dit :

    La seule chose que personnent ne peut lui reprocher, c’est qu’il est trés beau.
    Mais je suis comme mes compères du dessus refractaire au temps de chargement trop long ( surtout depuis destiny ><) qui pour moi cassent toute l'immersion que tu as avec le jeu.

  4. ippo56 dit :

    Après l’avoir testé à la Gamescom, et avoir été bluffé par les qualités graphiques,j’attendais enfin un test de la jouabilité apres quelques heures de jeu. Car à la gamescom on a juste eu droit à 1 match.
    Bref, les chargements longs deviennent de plus en plus casse bonbon…..

  5. aquab0n dit :

    Hum c’est vrai que c’est bluffant graphiquement, j’espère avoir le même rendu sur WWE 2K15 qui arrive bientôt !

  6. Steve dit :

    Effectivement les temps de chargement son pénible. Quelque fois l’arbitre mets plusieurs longue secondes avant de te rendre le ballon sur une remise en jeu, sans savoir pourquoi, ça énerve vite !!

    En ligne j’ai un temps de décalage entre le moment où j’appuie sur le bouton (passe par exemple) et l’action, c’est limite injouable…

    P.S : j’y joue sur version XB1 je sais pas si c’est pareil pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.