Avis manga : Tsugumi Project – Tome 4

Plus de deux ans d’attente entre le tome 3 et le tome 4 de Tsugumi Project. Oui c’est long, très long, de quoi oublier certains détails de l’histoire d’ailleurs… Mais bonne nouvelle, la licence Tsugumi Project monte (enfin) en flèche après avoir été « validé » par Kôhei Horikoshi (l’auteur de My Hero Academia) et Akihito Tsukushi (l’auteur de Made in Abyss), rien que ça. Le manga, qui était d’abord disponible en France, est maintenant disponible au Japon (avec un peu d’avance même) mais aussi prochainement aux USA. La classe, bravo à l’auteur Ippatu ! Petit rappel du synopsis, nous allons découvrir Léon, un soldat d’élite embarqué dans une expédition secrète en plein Japon. Un pays en ruine, abandonné depuis plus de 200 ans. Sa mission ? Récupérer une arme terrifiante. Son nom de code : Tsugumi.

© ippatu / Ki-oon

Cette arme vous l’aurez compris, c’est la petite fille, une sorte de chimère. D’ailleurs elle n’est pas seul à être « différente », elle est accompagnée de Tora, un lion hybride. Aussi flippant que puissant. Mais plus l’aventure avance et plus nous découvrons de nouveaux personnages. Léon n’est pas seul, il est accompagné par Doudou. Chacun ayant un but : rejoindre Sado. Mais en chemin, rien ne se passe vraiment comme prévu. Le danger est omniprésent et être accompagné par Tsugumi n’est pas vraiment de tout repos.

Ce tome 4 de Tsugumi Project est l’occasion aussi d’en découvrir plus sur le passé de Léon. Oui, il est marié et il à même un enfant qu’il ne connait malheureusement pas. Son histoire est pas simple, mais ça rend le personnage encore plus attachant. Concernant Doudou lui, il est toujours difficile de lui accorder une pleine confiance. D’un côté il n’hésiterait pas a se sacrifier pour aider Léon et les autres. Mais d’un autre côté, on sent et on sait qu’il joue un double jeu. Mais ce tome 4 va finalement se focaliser sur un autre personnage Satake.

Une balade loin d’être tranquille pour Léon et sa bande

Un retour sur ses origines, sur son village natale, sur ses ambitions et ses envies, mais surtout une nouvelle relation avec un personnage plein d’énergie : Tama. Une jeune fille-oiseau de 13 ans qui pour compenser son physique très chétif passe son temps à lire des bouquins. Elle en devient très intelligente. Elle apprend même très rapidement le japonais, puis le français, histoire de pouvoir discuter avec tout le monde. Tout ce petit monde se met finalement en quête d’accompagner Léon et Doudou, mais le chemin est semé d’embuches…

Après deux ans d’attente j’avais clairement envie de découvrir la suite de Tsugumi Project, c’est une aventure hyper prenante avec des personnages attachants. En bonus, l’auteur, Ippatu, nous régale avec de magnifiques planches. Je suis totalement fan des décors et du bestiaire. Son style de dessin est vraiment incroyable. Comme très souvent je vous ai conseillé cette licence et une fois de plus, je ne peux que vous la conseiller. Bonne lecture et bon plongeon dans cet univers post apocalyptique.

Quelques planches (du tome 1):

© ippatu / Ki-oon

Tsugumi Project – Auteur : Ippatu – Éditeur : Ki-oon – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7.90 € frais de port inclus.  Ma note pour ce tome 4 : 16/20

Découvrez aussi   Avis manga : Tokyo Revengers - Tome 17
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne