Avis manga : Ripper – Tome 2

Après la découverte du premier tome de Ripper, j’avoue que j’étais clairement emballé de découvrir la suite. C’est une nouvelle licence française chez Ankama après l’excellent Space Punch. Le premier tome était disponible en juin dernier, le second en ce début d’année (et j’avoue, j’ai déjà hâte de lire le suivant). Vous connaissez déjà peut être l’auteur, Jeronimo Cejudo, qui avait œuvré à l’époque sur la licence Lil’ Berry. Il est de retour pour notre plus grand plaisir avec ce projet : Ripper.

Du rythme et des surprises pour ce deuxième tome de Ripper

Le premier tome était l’occasion de découvrir les bases de l’histoire. Celle d’un monde qui a subi un cataclysme. L’air est devenu irrespirable et les créatures hostiles sont nombreuses. Parmi toutes ces créatures, nous avons fait la connaissance toute particulière des Wendigos qui semblent avoir pris le contrôle de la planète. Il reste cependant quelques survivants, quelques humains, tous retranchés au même endroit afin de survivre et d’espérer une meilleure issue. Ce sont les Ripper.

Lors d’une mission de reconnaissance ils vont tomber sur Junk, un jeune garçon hyper optimiste, qui ressemble à un humain (ce qui est une bonne nouvelle pour cet escouade) mais qui possède quelques particularités déconcertantes : il sait respirer cet air impur, il arrive à survivre avec pas grand chose, il ne dort quasiment jamais…  Il est accompagné d’un raton laveur un peu chelou mais tellement adorable : Crappy.

Alors que Junk semble enfin avoir des compagnons, semble enfin pouvoir rejoindre une équipe. Ils vont ensemble tomber dans une embuscade. Une autre équipe de Ripper est missionnée pour les arrêter de gré ou de force. Vous allez rapidement voir que Junk, ce n’est pas le genre de mec à se laisser faire. Il se retrouve donc face à face avec le colossal chef de la tribu de l’Aulne : Borthos. Un monstre, un mec taillé comme jamais mais surtout un mec ultra puissant. Le combat s’annonce terrible ! Surtout que Junk malgré sa motivation et sa détermination ne semble pas encore pleinement maitrisé sa force et son mystérieux pouvoir.

Junk commence à maitriser sa force et à la comprendre

De l’autre côté, la tribu de l’Aulne et tout particulièrement leur chef Borthos semblent motivés à arrêter Junk. Pour eux, c’est un Wendigos, il ne faut donc avoir aucune pitié pour lui. Malgré tout, le combat permet d’évaluer une fois de plus la force qu’il semble posséder mais difficilement maitriser. Un élément que nous allons voir évoluer de différentes manières tout au long de ce tome 2 de Ripper.

Comme pour le premier tome, visuellement, ça en jette ! J’aime toujours autant la mise en scène, le coup de crayon et les pleines planches. C’est très plaisant visuellement. Le scénario lui évolue clairement petit à petit tout en apportant des détails sur l’univers, sur les différents personnages et leur hiérarchie mais aussi en dévoilant quelques surprises (que je préfère cacher pour vous éviter trop de spoil). Un tome 2 très plaisant pour Ripper ! J’ai hâte de lire la suite.

Quelques planches (tome 1) :

Ripper – Auteur : Jeronimo Cejudo – Éditeur : Ankama – Type : Shônen

Chaque tome est disponible au prix de 7,95 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 17/ 20

Découvrez aussi   Avis manga Ping Kong, un ovni chez Mangetsu !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn