Avis manga : Pour le pire – Tome 5

Je ne peux m’empêcher de mettre tout en haut de ma pile a lire cette licence quand elle débarque. Pour le pire, c’est clairement le genre de licence atypique qui m’attire (un peu comme Death Note a l’époque). Un côté malsain totalement assumé, un dessin de qualité et des surprises encore et toujours. Même après la lecture de ce cinquième tome je me pose la même question : Shinju est-elle vraiment une personne horrible ? une meurtrière ? Une psychopathe ? Ou une personne ayant subit elle aussi des violences. Certainement un mélange de tout ça en réalité.

Pour le pire : un pur thriller psychologique

NATSUME ARATA NO KEKKON © 2019 Taro NOGIZAKA / SHOGAKUKAN

Tout s’enchaine finalement. D’un côté le procès de Shinju à commencé et alors que dans un premier temps elle se montrait silencieuse, voila qu’elle commence à retourner la situation en prenant les jurés et les spectateurs sous son charme. Elle explique qu’elle n’est pas la coupable mais plutôt l’innocente dans tout ça. Que son père est derrière tout ça. Mais qui est son père finalement ? A côté de ça, Arata est toujours marié avec Shinju et cherche par tous les moyens à la faire parler. Car lui, malgré tout ce qui a été dis, est catégorique : elle est coupable. Son but est toujours le même retrouver la tête d’une de ses victimes afin de rendre le corps complet à sa famille, à son fils principalement. Mais au cours de ces discutions et de ses enquêtes, elle va finalement dévoiler l’emplacement d’une jambe appartenant à une autre victime. Comment la dédouaner cette fois-ci ? Est-elle celle qui a enterré la jambe, ou avait elle simplement l’information ?

Clairement le lecteur subit les révélations. Il faut parfois encaisser, réfléchir et se demander qui est le méchant dans l’histoire. La relation malaisante entre Arata et Shinju est toujours aussi présente. La aussi le lecteur ne fait que subir. Mais c’est ce mélange d’émotions qui fait la force de cette licence. En bonus le dessin est réaliste et j’aime toujours autant les planches zoomant sur les visages des protagonistes. Encore une lecture plaisante pour ce tome 5 du manga Pour le pire et encor16e une fois j’ai hâte d’en découvrir plus !

Quelques planches (tome 1) :

Pour le pire – Auteur : NOGIZAKA Tarô – Éditeur : Glenat – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7,60 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome 5 : 16/ 20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne