Avis BD Banana Sioule – tome 1

Sur le blog nous aimons découvrir des nouveautés, que ce soit des manga, des BD ou des comics. Aujourd’hui je vais vous parler de Banana Sioule, le nouveau titre signé Michaël Sanlaville, le co-auteur de LastMan. Cette nouvelle BD au format particulier (qui ressemble plus à un manga en perfect edition) est disponible depuis le 2 mars chez Glenat. Nous allons y découvrir tout un univers autour d’un sport appelé : la sioule.

Première règle de la sioule : il n’y a pas de règles.

La Sioule, c’est le sport le plus violent qui existe mais aussi le plus médiatique. Un cocktail entre le rugby, le dodgeball qui fidélise des millions de téléspectateurs. C’est clairement le sport le plus connu de cette univers et il enflamme a chaque fois les réseaux sociaux. Dans une toute autre ambiance, nous allons découvrir Héléna, le personnage principal de cette histoire. Une jeune et jolie jeune fille qui travaille à la ferme avec son père. Qui connait de loin le sport, un peu comme tout le monde mais qui finalement n’a jamais pratiqué (d’un côté, c’est tellement brutal que ça laisse a réfléchir).

Helena passe soit son temps à s’occuper des vaches avec son père, soit profiter de ses amis. Une vie paisible finalement. Son père souhaite tout de même qu’elle vive ailleurs, un autre destin, pas celui auquel elle aspire finalement. Mais finalement, tout va changer le jour ou lors d’une promenade près de la falaise, elle tombe sur une balle en cuir égarée qui va déclencher en elle quelque chose de nouveau. Une nouvelle envie, pas comme les autres. Elle va y découvrir la sioule. Ce sport si violent. Mais les jeunes qui y jouent et souhaitent eux devenir professionnels, vont surtout découvrir une fille puissante et incroyable.

Banana Sioule : un shonen sur un sport si violent

Elle y connait rien et pourtant elle semble déjà survoler les joueurs présents. Ce ne sont que des adolescents avec un niveau qui s’annonce certes faible, mais on voit clairement qu’Helena survole ce sport. C’est impressionnant, elle est si rapide, si puissante, si agile. Avec un peu d’entrainement et de méthodologie elle pourrait clairement se faire un nom. Mais comment l’annoncer a son père ? Comment faire pour intégrer ce sport si particulier.

Elle va donc commencer à s’entrainer et avoir un objectif : passer le concours d’entrée pour intégrer l’école Supérieur de la Sioule ? va t’elle réussir ? va t’elle pouvoir se faire une place dans ce milieu ultra-testostéroné ? On y voit clairement l’inspiration d’un bon shonen de la part de l’auteur. C’est une BD aux airs de manga, comme Lastman l’était a l’époque. Le dessin, le découpage, la mise en avant des actions, tout est bien retranscrit et plaisant à lire. C’est une belle surprise ce premier tome de Banana Sioule.
Quelques planches (tome 1) :

Banana sioule  – Auteur :  Michaël Sanlaville – Éditeur : Glenat – Type : Shônen (BD)

Chaque tome est disponible au prix de 12.50€ frais de port inclus. Ma note pour ce tome 1 : 16/ 20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne