Avis manga : Ningyo, nouvelle création franco-japonaise !

Après une première collaboration hyper intéressante entre MATO (la dessinatrice) et Mr.Tan (le scénariste) avec Jizo que j’avais adoré, voila qu’une nouvelle histoire terminée en un seul tome débarque : Ningyo. Cette collaboration franco-japonaise sera elle aussi intéressante que la précédente fois ? Très sincèrement, j’ai dévoré cette nouvelle histoire et une fois de plus j’ai trouvé ça très agréable a découvrir. Comme d’habitude, je vais éviter les spoils.

Une histoire qui nous plonge dans un drame humain mélangeant le surnaturel et les contes philosophiques

Dès le début de l’histoire, nous sommes plongés dans un drame humain. Celui du suicide de Daichi, le jour de ses 28 ans, qui lorsqu’il s’enfonça dans la forêt d’Aokigahara s’y donna la mort. Pourtant a première vue, tout semblait aller pour lui, c’est un geste tragique, compliqué à comprendre pour sa famille et en particulier pour son petite frère qui voyait Daichi comme un exemple. Kai cherche des réponses et décide donc d’enquêter par lui même sur place (au grand désarroi de sa mère).

Mais au fur et à mesure de son voyage, au fur et à mesure de s’enfoncer dans cette mer d’arbres sa quête va prendre un tout autre tournant. Si vous êtes curieux, vous avez peut être traduit le nom du manga Ningyo. Il s’agit du mot sirène. En traduisant ce mot, vous allez rapidement comprendre vers quoi l’auteur nous emmène, quelque chose de surnaturelle. Un mélange apprécié et appréciable en réalité. Comme pour Jizo, le fond est vraiment triste et mélancolique. Mais la forme est parfaitement maitrisée pour faire passer des messages et des sentiments. C’est une lecture agréable au fond. Le dessin est toujours aussi intéressant, le côté mystérieux et surnaturel n’est pas trop surjoué et plutôt bien amené au fur et à mesure des pages. Une fois de plus j’ai trouvé la lecture agréable et je pense que si vous avez apprécié la lecture de Jizo, vous apprécieriez également la lecture de Ningyo. D’ailleurs, comme pour Jizo, le format est bien exploité (plus grand qu’un manga basique) avec une couverture sublime. Foncez !

Quelques planches du tome 1 :

Ningyo – Auteurs : Mato (dessins) & Mr.Tan (scénario) – Éditeur : Glenat – Type : Seinen

Ce one shot est disponible au prix de 10,75€ frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 16/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : Oneira - Tome 2
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn