Avis manga : Kaiju N°8 – Tome 6

Kaiju N°8 est certainement l’une des licences que j’apprécie le plus ces derniers temps. Une nouveauté pas forcement rafraichissante dans son style ou dans son scénario mais qui passe vraiment bien. De l’action, des personnages charismatiques et un dessin incroyable. C’est clairement le genre de mélange qui ne peut que me plaire ! Dans le même esprit, je peux vous conseiller : Badass cop & Dolphin ou encore Sakamoto Days, de belles pépites.

Kafka commence à maitriser pleinement ses capacités

Le précédent tome était clairement un moment important. L’affrontement entre le directeur et Kafka. L’occasion de voir à la fois a quel point le directeur est hyper puissant mais aussi de voir à quel point Kafka est motivé pour aider les autres. Comme d’habitude, pas le temps de s’endormir ou de se lasser devant Kaiju N°8 puisque de nouveaux monstres apparaissent dans certains quartiers, ils font donc envoyer notre équipe préférée. Bonne nouvelle, notre Kaiju N°8 fait le déplacement.

Face à eux, le Kaiju N°9 se montre et il a une idée derrière la tête. Il semble différent des autres d’ailleurs. Bien plus intelligent, bien plus stratège, il va élaborer un plan afin de récupérer non pas le Kaiju N°8 mais plutôt le Kaiju N°2 que détient le directeur… Mais avant ça, nous allons avoir le droit à de nombreux combats opposants les unités d’intervention face au Kaiju N°9 mais aussi à l’ensemble de ses sbires qu’il semble commander à distance d’une main de maitre.

Kaiju N°8 : du rythme, des combats et un chara design incroyable

L’occasion pour le lecteur de s’en prendre plein la tête puisqu’une fois de plus c’est grandiose. Des combats avec Gen Naru qui à potentiel de combat de 98% pour rappel. Autant vous dire que c’est un véritable monstre quand il combat, mais aussi de Shinomiya (la fille du directeur) qui même si elle possède un caractère bien trempée, ferait tout pour ses camarades. D’ailleurs l’auteur en profite pour nous donner quelques informations sur sa maman et sur les causes de son décès. Ce qui explique la motivation de Shinomiya et la haine du directeur envers les kaijus. Bref, comme d’habitude, la lecture est vraiment ultra plaisante.

Visuellement c’est une grosse claque à chaque chapitre. L’auteur abuse de pleine planche, souvent même de double pleine planche. C’est tellement cool à lire et à découvrir. Des rebondissement, un rythme de fou, des personnages charismatiques et attachants. Que voulez-vous de plus ? Un animé ? C’est prévu ! Vivement la suite de Kaiju N°8 !

Quelques planches (tome 6) :

Kaiju N°8 – Auteur : MATSUMOTO Naoya – Éditeur : Kazé – Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 6.99 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Sakamoto Days tome 4 : avis manga
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn