Avis manga : Gannibal – tome 8

Difficile de résister bien longtemps à un nouveau tome de Gannibal. C’est vraiment un coup de cœur cette série dispo chez Meian (comme pour Kengan Ashura) et ça depuis les premiers chapitres. Une ambiance flippante, un dessin incroyable et un scénario avec de nombreux rebondissements. Que demander de plus finalement ? A chaque fin de manga j’ai juste envie d’une chose : découvrir la suite. Découvrir comment Daigo va s’en sortir face à cette famille complétement folle et flippante. Encore une fois, ce nouveau tome de Gannibal est incroyable car il nous dévoile de nombreuses informations et révélations mais surtout depuis quelques chapitres il y a un beau bordel entre la police et la famille Gôto.

Reprenons l’histoire de Gannibal la ou nous l’avons arrêté : un affrontement à lieu entre la famille Gôto et les forces de l’ordre. Au début, c’est presque courtois, mais finalement ça devient une véritable boucherie. Difficile pour la police de faire mieux, la famille Gôto se rebelle et ne fait pas les choses à moitié. C’est une boucherie, il y a des blessés et des morts de part et d’autres. Daigo lui de son côté essaye finalement a la fois de sauver les enfants, sauver sa peau, éviter de voir trop de policiers mourir… bref, c’est une mission suicide !

Daigo en mission suicide ?!

Même quand tout semble aller mieux, la page d’après vient te glacer le sang. Clairement c’est la force de Gannibal. Ne pas savoir ce qui va se passer dans le chapitre d’après. Penser une chose et en découvrir une autre. Tout avance vite, pas de pause. Pourtant nous découvrons régulièrement des informations sur certains personnages, comme cette fois-ci le maire qui était un allié direct des Gôto. Nous allons aussi voir que la police est gangréné elle aussi par les Gôto. Difficile de faire confiance a tout le monde. Alors que tout semblait s’arranger d’un côté (du côté de la famille Daigo), le piège se referme et Daigo va rapidement le comprendre. Comment va t’il faire pour sauver sa famille ? Va t’il même y parvenir ? La fin du manga est incroyable, pleine de suspense et d’incertitude. Bref, une fois de plus Gannibal c’est vraiment du lourd, du très lourd. Un énorme coup de coeur que je ne cesserais de vous conseiller jusqu’à la fin (j’espère) de la série qui se termine en 13 tomes.

Quelques planches (du tome 1):

Gannibal – Dessin & scénario :NINOMIYA Masaaki – Éditeur : Meian

Ma note pour le manga Gannibal (tome 8) : 18 / 20 . Chaque tome est disponible au prix de 6,95 € frais de port inclus.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne