avril

05

Avis manga : Drop Frame (tome 1 et tome 2)

Par GohanBlog

Encore une nouvelle licence qui débarque cette fois-ci chez Doki-Doki, un éditeur de manga que j’apprécie de plus en plus en proposant régulièrement des séries courtes et intéressantes comme le manga Apeiron ou le manga Dédale. Aujourd’hui je vais vous parler de Drop Frame, un manga se terminant en 4 tomes qui peut paraître assez mignon dans un premier temps mais risque de rapidement vous surprendre par la tournure du scénario. 

Dans ce premier tome nous découvrons dans un premier temps quatre adolescents souhaitant réaliser un petit film ayant pour but d’être projeté à leur fête scolaire. C’est les vacances, c’est un excellent moyen de s’occuper d’après eux. Chaque personnage a donc un rôle à jour, l’une est costumière, l’autre réalisatrice, un autre monteur et le denier est cameraman. Le personnage principale reste Junnosuke, un adolescent assez timide au premier abord. Cette petite bande va rapidement être rejoint par Lou, une métisse (d’un père japonais et d’une mère anglaise), toute mimi, qui va rapidement avoir le rôle numéro dans ce scénario mais surtout taper dans l’oeil de ses camarades et principalement de Junnosuke. 

Mais dans ce premier tome nous allons rapidement comprendre que le scénario ne se résume pas uniquement a des pseudos histoires d’amour avec pour le fond le tournage d’un film. Non, Junnosuke semble avoir eu des difficultés récemment avec la mort d’une camarade de classe il y a deux ans, une mort atroce qui a marqué l’adolescent, mais ce n’est pas tout, nous allons très rapidement comprendre qu’il risque d’arriver la même chose à Lou. D’ailleurs, il arrive à terrible drame à Lou et Junnosuke est le principal témoin, mais le lendemain a son réveil tout semble comme s’il ne s’était rien passé… Dans quel engrenage le pauvre Junnosuke est il pris ? 

Ce premier tome impose clairement les bases du scénario et propose de découvrir les personnages principaux. C’est mignon dans un premier temps mais tout devient un peu plus macabre à la fin du premier tome, pourtant, on se pose une question importante : Lou va t’elle continué à vivre ou est-ce un rêve prémonitoire ? Va t’il rejouer cette journée dramatique et devoir recommencer jusqu’au moment ou il trouvera une solution pour empêcher se drame ? 

J’ai enchaîné et dévoré le tome 2 pour plusieurs raisons : il était dispo simultanément avec le premier tome et surtout il répond à énormément de questions. Dans ce second tome nous allons vraiment découvrir énormément de chose et du coup je vais devoir spoil un minimum le scénario. Nous allons toujours suivre Junnosuke et découvrir ce qu’il lui arrive sans pour autant comprendre le fond, l’intrigue reste la même. Dans le premier tome nous découvrons la mort de Lou mais nous ne savons pas si c’est un mauvais rêve ou un rêve prémonitoire. En réalité Junnosuke va se réveiller à différentes dates du mois d’août, dans un ordre aléatoire et va assez rapidement comprendre cela et faire en sorte de trouver une solution pour sauver ses amies, car oui, un désastre en amenant un autre, c’est finalement toute la bande d’amie qui va souffrir de la disparition et des actes de chacun.

Très clairement le scénario est un peu compliqué et durant les premières pages nous sommes comme Junnosuke, un peu perdu. Mais plus l’histoire avance et plus nous comprenons le scénario et plus finalement nous cherchons une solution à cette histoire. Nous allons également apprendre que ce n’est pas la première fois que ça arrive à Junnosuke, il y a deux ans c’était aussi le cas lors de la mort d’une camarade de classe. Sauf qu’il y a deux ans il avait échoué dans sa mission qui était finalement de trouver une solution afin de sauver sa camarade. Il sera d’ailleurs parfois épaulé (selon les jours du coup) par un policier qui était déjà présent lors du premier meurtre de sa camarade.

Les allers retours entre les différentes journées de ce mois d’août vont donc être parfois calme et parfois perturbé par les actions commises les précédents jours. J’aime ce genre de scénario ou tu dois te creuser un peu la tête finalement pour comprendre “le pourquoi du comment”. Ce deuxième tome est vraiment très sympa à lire, le dessin est toujours aussi bon dans l’ensemble et j’aime beaucoup certaines planches (surtout celles zoomant sur les personnages principaux, le coup de crayon est ici impressionnant). Drop Frame se termine en 4 tomes et j’ai l’impression que le pression sera élevée jusqu’à la fin, j’ai maintenant hâte de lire la suite pour en découvrir plus !

Quelques planches du tome 1 :

Drop Frame – Auteurs : Nariie Shinichirô – Éditeur : Doki-Doki – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7,50 € frais de port inclus. Ma note pour le manga (tome 1 et 2)  : 4 / 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *