mai

17

Avis manga : Demon Slave – tome 2

Par GohanBlog

Après la découverte du premier tome de Demon Slave ou j’étais assez emballé finalement par ces premiers chapitres, j’avais vraiment hâte de lire la suite. Pour rappel, Demon Slave, c’est une nouvelle licence chez Kurokawa signé Takahiro, l’auteur de Red Eyes Sword (au scénario). L’auteur nous propose une fois de plus un manga très rythmé avec des personnages armés et un côté sexy. Concernant le scénario, nous découvrions un Tokyo similaire à celui d’aujourd’hui avec une seule différence : il existe une cité venue d’une dimension démoniaque : Mato. Dans cette cité, certaines femmes ayant mangés le fruit démoniaque appelé “Pêche” peuvent obtenir des super-pouvoirs, ce qui tombe bien vu que dans cette démoniaque il y a… des démons ! 

Nous allons surtout découvrir la 7e section de l’escadron antidémons avec à sa tête : Kyôka. Une jeune commandante qui semble être à la fois puissante mais aussi plein de motivation pour gravir les échelons. A côté de ça, le personnage principal, Yuki, un jeune garçon va la rejoindre et faire équipe, ça va être son esclave. En contre-partie, elle est obligé de répondre à ses demandes, ses attentes, c’est le pacte. Bien-sûr, Yuki ne veut qu’une chose : avoir des faveurs sexuelles. C’est pour moi LE point négatif principale de ce manga, je suis sur, que l’auteur, aurait pu éviter cette facilité et nous propose une version plus intéressante et moins “cucul”.

Car oui, c’est un manga qui ne doit donc pas être entre toutes les mains, on y retrouve (très) régulièrement des scènes sexy (parfois c’est plus qu’explicite). A mon âge, ça ne me dérange pas, mais sincèrement, j’aurais préféré une autre version qui j’en suis sur aurait aussi trouvé son public. 

Demon Slave : les femmes au pouvoir

MATO SEIHEI NO SLAVE © 2019 by Takahiro, Yohei Takemura / SHUEISHA Inc.

Le second tome avance nettement dans le scénario, d’un côté Yuki semble avoir retrouvé sa soeur (qui semble être du côté des démons avec à la tête une espèce de démon très puissant, qui a fait des dégats à Kyôka dans le passé), d’un autre côté il ne possède encore pour le moment aucune certitude mais je pense que le scénario va aussi tourner autour de ça. Yuki cherche avant tout à s’améliorer, à devenir plus puissant, et pour cela, il ne pas plus être exclusivement l’esclave d’une seule personne. Ce qui va lui permettre d’adopter une autre forme, de posséder d’autres capacités (il est par exemple beaucoup plus rapide dans sa seconde forme, mais frappe beaucoup moins fort en contre-partie).

Visuellement, je suis toujours autant fan du dessin ! Il y a de très belles planches tout au long des chapitres, j’aime beaucoup aussi le charisme des différents personnages du 7eme escadron mais aussi des différentes formes que Yuki prend en devenant un esclave. Bref, la lecture est plaisante, même si je reste déçu du scénario et de ses facilités de base. A voir dans le temps ! 

MATO SEIHEI NO SLAVE © 2019 by Takahiro, Yohei Takemura / SHUEISHA Inc.

Demon Slave – Auteurs : Takahiro (scénario) & Yôhei Takemura (dessins) – Éditeur : Kurokawa

Ce premier tome est disponible au prix de 6.90 € frais de port inclus.  Ma note pour ce tome 2 :  15 / 20.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.