février

15

Avis manga : Burn the Witch – tome 1

Par GohanBlog

En voila une nouvelle licence qui va certainement attirer du monde : Burn The Witch. Pourquoi ? Tout simplement car Tite Kubo (reconnu pour Bleach) est l’auteur derrière ce nouveau manga. A la base, ce nouveau manga été présenté sous forme d’un chapitre unique, la suite de la série à bénéficié d’une prépublication dans le magazine Weekly Shonen Jump cet été pour accompagner la sortie du film d’animation prévu pour le 2 octobre dans les cinémas au Japon et sur Crunchyroll en France. Le manga a tellement eu du succès, qu’une saison 2 (et donc un tome 2) a été également annoncée dans la foulée. L’occasion pour les fans de Bleach de continuer a profiter des talents de l’auteur ou pour les nouveaux lecteurs de le découvrir avant de se plonger pourquoi pas dans les 74 tomes de la série mythique. 

Burn the witch : combats de sorcières et de dragons…

Comme dirait l’auteur : ne vous fiez pas aux apparences de la couverture. Le premier tome est dense et nous propose de plonger dans un univers vaste et intéressant. On se retrouve en plein cœur de Londres ou une majorité des décès sont liés aux dragons, ces êtres à la forme insolite. Malgré tout, les londoniens ne soupçonnent pas leur existence. Les habitants de Verso-Londres (ça se situe à l’envers du Londres “normal”) sont les seuls capables de les voir. Parmi eux, deux sorcières au service de Wing Bind, l’agence en charge du contrôle et de la préservation des dragons. Nous allons suivre l’histoire de ces deux sorcières : Ninny et Niihashi, des agents de l’unité Pipers de WB.

Mais nous allons découvrir aussi Balgo, un humain “basique” a première vue qui va se retrouver impliquer dans ces histoires de dragon sans le comprendre et sans le vouloir. Mais ça l’arrange bien, son but à lui est de sortir avec Niihashi. L’auteur arrive à mélanger plusieurs sensations et émotions, à la fois de l’humour avec Balgo, de la jalousie/rancœur entre les deux sorcières, du rythme via de nombreux combats et de nombreuses situations mais aussi de nombreux éléments qui viennent nourrir directement l’histoire. Très clairement, après la lecture de ce premier tome je me suis dit : ça peut tenir en 10 tomes en vrai. On sent que derrière l’histoire, se cache d’autres histoires avec la présence de plusieurs protagonistes ou tout simplement de “dragons légendaires” : les Marchen. Ils sont au nombre de sept, nous allons en découvrir un. Ca peut être une piste intéressante. Le manga possède beaucoup de rythme mais essaye d’imposer aussi de nombreuses informations pour mieux comprendre le background du manga. A travers ce rythme il y a de nombreux combats et franchement, c’est cool à lire et à regarder. Ce qui est fou c’est de voir que chacun possède de nombreuses techniques, du coup c’est nouveau à chaque fois. J’ai vraiment hâte de voir ça dans sa version animée d’ailleurs (3 épisodes actuellement). Burn the Witch est une belle découverte, j’ai hâte de découvrir la suite du manga, mais en attendant, je vais foncer voir l’animé.

Quelques planches du tome 1 : 

Burn the Witch – Auteurs : Tite Kubo – Éditeur : Glénat 

Ce premier tome est disponible au prix de 6.90 € frais de port inclus.  Ma note pour ce tome 1 :  17 / 20.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.