Avis manga : Baki the grappler – Tome 2

Après avoir adoré le tome 1 du manga Baki the grappler, je n’avais qu’une envie : découvrir la suite. Pour rappel, la licence Baki the grappler est une nouveauté disponible en perfect édition chez Meian. Une histoire qui se terminera en 24 tomes. Le premier tome était clairement un coup de coeur et je pense ne pas être le seul a avoir adoré ce tome 1. Je vous fais un petit topo du premier tome : nous découvrions Baki, un adolescent qui à qu’un seul objectif : devenir l’homme le plus fort de la terre. Pour ça, finalement, rien de plus simple, il suffit d’une chose : démonter tous les autres.

Un shônen qui tabasse…comme son héros !

Dans le premier tome, Baki nous montre et impose déjà son style et son ambition. Il a clairement été supérieur dans ce fameux tournoi de karaté. Il arrive avec une ceinture blanche et démonter clairement toutes les ceintures noires sur son passage. C’est impressionnant, d’ailleurs il se fait vite remarquer par des maitres, d’anciens combattants jouant d’une réputation nationale parfois même internationale. Mais on sent, que pour Baki, l’objectif n’est pas forcement de se montrer, de gagner le public. Lui il a qu’une envie : se mesurer à plus fort et montrer qu’il est LE plus puissant sur cette planète. Mais est-ce vraiment le cas ? Ne trouvons-nous pas toujours plus fort ailleurs ?

En tout cas, dans un premier temps, ça ne semble pas être le cas. Après avoir défoncé tout un tas de karatékas mais aussi face à un boxeur réputé. Baki se prépare à un combat d’un tout autre calibre dans une arène secrète ou tous les coups sont permis. C’est la que nous lecteurs, nous allons découvrir qu’il possède déjà une réputation assez folle. C’est un habitué de ces lieux. Un combattants n’ayant jamais perdu. Un style indéfinissable. Chacun venant dans cette arène avec une spécialité : le meilleur au judo, à la boxe, ou au karaté… Lui est indéfinissable c’est clairement sa force.

Face à lui nous allons retrouver Shinogi. Son adversaire possède une technique secrète particulièrement redoutable. Il utilise ses doigts comme des lames et peut sectionner certains tendons par exemple. En gros, quand il s’attaque à vous ce n’est pas cassé ou abimé, c’est sectionné et pour le coup, c’est encore plus dangereux. Imaginez vous avoir le tendon au niveau de l’épaule sectionner, difficile de la bouger, donc difficile d’utiliser votre bras. Oui, une technique redoutable et Baki va devoir se débrouiller pour gagner face à ce monstre.

Baki vs Shinogi : la violence

Le combat est violent, impressionnant même. Visuellement comme pour le premier tome, la claque est la même. C’est un gros coup de cœur ! J’adore ce concept ou la bagarre est l’élément essentiel du manga. Baki est un personnage humain mais monstrueux sur un ring. J’ai hâte de lire la suite. Ça tombe bien, j’ai encore les tomes 3 et 4 à découvrir.

Quelques planches du tome 1 :

 

Baki The Grappler – Auteur : Keisuke Itagaki – Éditeur : Meian – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 12,95 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : La voie du tablier (Tome 2)
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn