Avis manga : Ao Ashi – tome 7

Je rattrape enfin mon retard sur Ao Ashi, mais il faut dire que Mangetsu à décidé de passer la seconde en sortant cette licence de manière mensuelle (une fois par mois donc). D’un côté tant mieux, en attendant l’animé qui débarque dans les prochains jours chez Crunchyroll, je prends du plaisir à découvrir chapitre après chapitre les aventures d’Ashito. Dans le précédent tome, Ashito a fait un match incroyable grâce à sa vision du jeu. Un don qui lui permet de faire briller l’équipe via des passes qui viennent transpercer la défense. Il a enfin trouvé son point fort et ses coéquipiers commencent enfin à croire en lui. Va t’il accéder à l’équipe A ?

Ao Ashi : déjà 27 tomes au Japon

La réponse est rapide : non. Ça me parait logique dans l’ascension d’Ashito mais le choc est énorme pour le joueur. En bonus, l’entraineur lui impose une nouvelle chose surprenante : désormais il ne sera plus attaquant mais défenseur (piston) gauche. Oui défenseur. Le choc est énorme pour le joueur et pour le lecteur. On va surtout apprendre que l’entraineur avait cette idée en tête depuis le début. C’était son objectif, pour lui Ashito peut être un piston incroyable. Alors oui, c’est un choc pour le joueur mais aussi pour le lecteur. D’habitude, dans ce genre de shonen sportif, le personnage principal est attaquant, c’est lui qui marque, qui vient délivrer l’équipe au dernier moment d’une retournette en lucarne opposée…

Ashito va devoir faire des compromis pour avancer !

Ashito est dans un premier temps totalement déboussolé. Il ne s’est plus quoi penser, il a envie de continuer l’aventure mais pour lui être attaquant était son objectif. Pour rappel il voulait juste être le meilleur attaquant du Japon.. ça risque d’être compliqué désormais ! C’est d’ailleurs ce que j’aime avec le manga Ao Ashi, c’est un manga très humain. On y voit les sentiments du joueur, de ses coéquipiers et de tout ce qui gravite autour. J’aime aussi la relation qu’il a avec les différents joueurs et amis. Celle avec Anri est toujours aussi importante et intéressante. Cette dernière montre à quel point le football est important pour elle. Elle veut montrer ses capacités et profite d’Ashito pour lui proposer ses services. Encore une fois, le plaisir de lecture est vraiment plaisant. Un mélange d’émotions et d’actions totalement maitrisé de la part de l’auteur. En bonus, le dessin est vraiment canon ! J’aime toujours autant les zooms sur les différents personnages. J’ai hâte de lire la suite et de voir l’évolution de notre ami Ashito. Retrouvez également l’avis sur ce manga sur le blog manga Majinblog.

Quelques planches du tome 1 :

Ao Ashi – Auteur : Yûgo Kobayashi – Éditeur : Mangetsu

Ce premier tome est disponible au prix de 6,90€ frais de port inclus. Ma note pour ce 7eme tome : 17 / 20.

Découvrez aussi   Critique manga : Resident Evil - Marhawa Desire tome 1 et tome 2
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn