décembre

31

Avis comics : Spider-Man – Ville en guerre

Par GohanBlog

Je parle rarement de comics, pourtant c’est un univers qui me plait clairement. Mais on va se le cacher, j’ai tellement de manga à lire que j’essaye de pas trop avoir de nouvelles tentations. D’ailleurs d’habitude c’est plutôt Stommy qui vous parler de comics. Mais pour le coup, j’avais vraiment envie de découvrir ce comics Spider-Man – Ville en guerre. Pourquoi ? Les raisons sont simples. Tout d’abord j’aime beaucoup ce super-héro qui arrive toujours à se renouveler le tout dans une ambiance qui me plait énormément. Mais aussi car ce comics est directement tiré du jeu vidéo sorti récemment en exclusivité sur PS4 : Marvel’s Spider-Man, un jeu que j’avais clairement adoré ! 

Ce Spider-Man est clairement fait pour attirer les gamers ayant appréciés ce jeu. C’est mon cas, même si j’étais fan de la licence Spider-Man avant la sortie de ce jeu. Dans cet univers (le Gamerverse) on à l’occasion de découvrir une histoire différente, mouvementée, intéressante, avec beaucoup d’ennemis. C’est clairement une lecture plaisante soyons franc dès le début de cette critique. Mais que raconte finalement l’histoire ? 

Nous découvrons que Peter Parker, alias Spider-Man, travaille dans un laboratoire depuis plusieurs années, le laboratoire du docteur Otto Octavius. Peter n’est plus en couple avec la jolie Mary Jane mais continue régulièrement de la croiser vu qu’elle à la fâcheuse habitude d’enquêter un peu trop sur le terrain et donc de se mettre dans le pétrin. En même temps avec un (ex) petit ami comme Spider-Man, le risque est tout de suite moins élevé. May, la tante de Peter elle travaille pour un centre d’aide aux sans-abris, dirigé par M.Li. Ce monsieur Li aura rapidement son importance puisqu’il va basculer du mauvais côté. L’histoire propose aussi de découvrir Miles Morales (je ne vais pas vous spoil mais il aura rapidement une grande place à la fois dans cet univers mais aussi dans les autres). 

M.Li, alias Mister Négative essaye de récupérer le souffle du diable, un objet ayant appartenu par le passer à Fisk. Oui clairement, on va pouvoir découvrir de nombreux ennemis et ça c’est vraiment cool. Ce comics ne propose aucun temps mort et nous propose surtout d’enchaîner à la fois les enquêtes, les révélations et les combats. L’univers est vraiment cool et intéressant, la double lecture avec la découverte de Miles Morales est importante mais aussi très bien pensée. 

Le comics, comme le jeu, est très soigné. Le dessin est vraiment de qualité, l’univers est bien retranscrit et on a l’occasion de découvrir de nombreux costumes, ce qui est très rare dans un comics. Souvent nouveau costume = gros changement. Ici, l’auteur se fait plutôt un gros kiff et c’est clairement pas déplaisant. L’artiste italien Michele Bandini se charge de mettre en image l’ensemble dans un style qui passe clairement bien. J’ai clairement apprécié la lecture de ce tome et ça me donne vraiment envie de me plonger dans les différents univers liés à Spider-Man ! Ce comics est disponible au prix de 18 € frais de port inclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.