Avis comics : Non-Stop Spider-Man, la fuite des cerveaux

Quelle folie… Il faut le dire Spider-Man : No Way Home a été une énorme claque tant au niveau du scénario que visuellement. Rares sont les films qui me font retourner au cinéma plusieurs fois pour regarder le même film. Il en fait partit et de mémoire le dernier était Avatar.. Cette folie étant un poil redescendu, c’est le bon moment pour vous parler du comics de chez Panini, Non-Stop Spider-Man, la fuite des cerveaux. Le titre Non-Stop annonce clairement une aventure à couper le souffle avec un rythme effréné. Le titre est à la hauteur de ses promesses ?

Synopsis

Accrochez vos ceintures ! Un mystère à l’Empire State University projette Spider-Man dans une aventure qui commence à Manhattan et qui va lui faire faire le tour du monde. Un voyage durant lequel il affronte de multiples vilains de l’univers Marvel, anciens et nouveaux.

C’est comment ?

Un an que je n’avais pas lu de comics sur Spider-Man. Le dernier étant : De père en fils. Après je dois avouer que j’ai pas mal dévoré de lecture concernant l’homme araignée. C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé un de mes super-héros préféré. Non-Stop Spider-man, la fuite des cerveaux nous met dès les premières pages en plein action. Double pleine page qui explose de toile d’araignée. Ce comics tenait déjà ses promesses. Néanmoins, que de l’action suffit-il au bonheur des lecteurs ? Je dois avouer que cette aventure a été passionnante du début à la fin. Les dessins sont fin et précis. Les couleurs très bien choisies selon le moment et mettent totalement dans l’ambiance. Cependant le meilleur reste le scénario qui est à couper le souffle. On est pris par les sauvetages de Peter Parker à tour de bras, et sans pratiquement un seul moment de pause. Donc, tout cela nous entraîne dans un rythme haletant et diabolique.

Conclusion

Pour conclure, Non-Stop Spider-Man, la fuite des cerveaux est une très bonne surprise. C’est un comics qui va nous faire le battre le cœur à suivre les péripéties de l’homme araignée et à se demander s’il va s’en sortir. Fort d’un cliffanger, il ne peut que vous donner envie de découvrir d’autres lectures de notre Peter Parker. Ma note : 15/20

Découvrez aussi   Les sorties jeux vidéo importantes du mois de septembre 2016
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn